Paroles officielles de la chanson «Mets-Toi Bien» : El Matador

Compositeurs : Skread
Auteurs : El Matador
Chanteurs : El Matador
Éditeurs : 7Th Magnitude, Warner Chappell Music France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Mets-Toi Bien"

Génération flambe sans tirelire
Devant la juge, on pète le champ’ quand on s’en tire libre
C’est le son des zonards sans bling bling
Anti-flic devant la BAC j’anticipe, une balle suffit
Pas besoin de s’en prendre neuf comme Fifty
On fait partie de ces gens qui méritent, de ces gens qui dépriment
Jeu de jambes, que des dribbles à la Franck Ribéry
Avec l’État c’est l’amour impossible
Je crie « fuck les schtars ! »
Quand les potos du commissaire Moulin me poursuivent
Un stylo pour découper les cahiers, mon couplet est carré,
Coup de rein de gauche à droite, c’est du rap coupé décalé
Ma sortie est plus attendue que celle de Mandela
Lyrics des favelas, dans le game comme GTA San Andreas
Je veux pas couler comme Philippe Risoli
Dans nos concerts les tifosis, bougent la tête tête tête tête
Jusqu’au torticolis
Mon malheur est lisible, visible sur le qui-vive
Ce qu’on veut c’est du liquide afin de sortir du
Co-co-co-coma éthylique

Ce soir le mot d'ordre c'est déguste
Mets-toi bien un son qui régale
Du début à la fin c'est de la rue c'est de la zone
Tu vois bien le son qui cla-cla-cla-claque à la à la bien

On veut les bourses lourdes, en bout d’course
Mélanger du caviar au couscous, les coups d’mousse ne servent à rien
Si y’a pas de flouze couz’, écoute, booste avant les douze coups
La new school te couche, boom, on taffe en soum soum
Chirac en taule, Le Pen à la …, on est tous pour
Si tu es un traître, n’attends rien en retour car la roue tourne
Hardcore et cool, car blancs, négros et crouilles
Bougent leurs couilles et leurs foufounes sur fond de son soul groove
J’attends le jour où l’argent, l’or sera pour nous
Man, je tends pas la joue, mon rap gagnera la coupe
Le tien goûtera la foudre, les rats sont dans la cour
Le poison dans la gourde, l’État fuck rien à foutre
Ça vient du wahed tleta. Commémorables sont les dégâts
Je mets des phases avec des vibes et je dégrade, tu sais déjà
À travers ma voix, je fais parler mes gars, grimpe les étages, crame les étapes,
C’est quoi mon taf, maquer les bacs avec des baffes

Ce soir le mot d'ordre c'est déguste
Mets-toi bien un son qui régale
Du début à la fin c'est de la rue c'est de la zone
Tu vois bien le son qui cla-cla-cla-claque à la à la bien

Ici les frères de rue tiennent les murs, bronzent au clair de lune
La fraîcheur vient du sud, le son fait des émules, n’aie pas la rage, c’est sans rancune
J’attends mon dû, les temps sont durs, j’suis dans ma bulle
Avec une plume, ça fume à l’affût des stups, ici c’est 100% crapule
Des minots mènent des vies d’adultes, jamais de caisse à vive allure
Ma vie s’est faite sur des ratures, moi j’veux juste être à l’aise et pas plus
Je viens des quartiers crades non pas des quartiers chics
Fais pas le brave si à la moindre occase t’écartes les cuisses
Ma musique parle aux jeunes, c’est l’État qui s’affole
Le flow, la voix, les thèmes, ma foi, les punchlines qui accrochent
Lyrical attentat, l’artiste qu’on n'attend pas
De Mars à Atlanta, la misère m’accompagne quand le rap n’est pas rentable
J’maî-maî-maîtri-trise le son et représente pour mes zonards
Dé-dé-dédicace à ma zone, c’est pour tous, tous les taulards
Lève, lève les bras en l’air, ce soir c’est bordel au programme
Au nord, au sud, à l’est, à l’ouest pour tout le monde le même combat

Ce soir le mot d'ordre c'est déguste
Mets-toi bien un son qui régale
Du début à la fin c'est de la rue c'est de la zone
Tu vois bien le son qui cla-cla-cla-claque à la à la bien

Yeah mets-toi bien le son qui cla-claque à la bien
El Matador
Bombattak

 
 


Facebook