Paroles officielles de la chanson «Enfants Du Ghetto» : Pit Baccardi

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Enfants Du Ghetto"

ENFANTS DU GHETTO

Refrain

Ghet-to en-fants du ghet-to j'te parle pas du Bronx ni d'So-we-to
Ghet-to en-fants du ghet-to les poings se lèvent pen-dant qu'j'fais vi-brer la dance hall
Ghet-to en-fants du ghet-to j'te parle pas du Bronx ni d'So-we-to

[refrain ad lib. pour finir]

Ghet-to en-fants du ghet-to mais d'nos ban-lieues où la merde colle à la peau

Couplet

J'vois la rue comm' un chant d'min's des noirs et des beurs qui tomb'nt et s'noi'nt dans des bains d'sang la rou-tine t'i-ma-gin's la fin du film des mères en sang-lots des é-meut's dans tous les sens j'chant' l'es-poir sur la pla-tine

Pit

J'vois la rue comme un chant d'mines, des noirs et des beurs qui tombent
Et s'noient dans des bains d'sang. La routine, t'imagines la fin du film, des
Mères en sanglots, des émeutes dans tous les sens. J'chante l'espoir sur la
Platine. C'est la crise qui tue tant d'hommes et les flics ont bousillé tant
D'âmes, c'qui va s'passer est classé hors normes. Le ghetto veut vivre
Libre, on est mal barrés. Faudrait-il stopper avec ces utopie ? Moi j'y
Crois et j'donne la force, un brin d'espoir avec un zeste de mélancolie,
J'suis un mec du peuple, j'connais les causes de ces voitures en feu, les
Raison d'ces émeutes et d'ces révoltes face aux agents cette abondance
D'illicite et j'peux t'dire que peu d'dealers et de braqueurs s'en
Félicitent c'est tout c'qu'il y a comme solution.
On veut tous briller, mec, mais à quel prix.

Refrain

Ghetto, enfants du ghetto, j'te parle pas du Bronx ni d'Soweto
Ghetto, enfants du ghetto, les poings se lèvent pendant qu'j'fais vibrer la dance-hal
Ghetto, enfants du ghetto, j'te parle pas du Bronx ni d'Soweto
Ghetto, enfants du ghetto, mais d'nos banlieues où la merde colle à la peau.

Jacky

On m'a donné la parole, donc laissez-moi chanter, m'exprimer au nom des
Enfants des cités, la voix du ghetto j'me suis proclamé, la voix d'un milieu
Défavorisé. Ghetto, enfants du ghetto, j'te parle pas du Bronx ni d'Soweto.
Le mal de vivre reste permanent, trouver des résolutions devient imminent.
Et je m'demande encore combien de temps avant qu'ne réagisse ce putain
D'gouvernement. Ça crame et le feu ne fait que s'attiser, ça dégénère,
Vous étiez avisés. À qui la faute si tout part en couilles,
Vous ramasserez les corps à côté des douilles.

Au refrain

Jacky
Que les pères et les mères du ghetto gardent espoir,
Jeunes prennent conscience qu'à nous sera la victoire,
On a assez souffert dans ces cités dortoirs, l'heure de gloire est proche,
Bientôt la fin du cauchemar
Pit
Le ghetto pleure mais il n'est jamais trop tard,
Dans les blocs les mecs ça fume et ça cogite, les mecs se couchent tard,
Les flics circulent, des ombres s'effacent dans le blizard
Quand ça va péter, faudra pas dire qu'c'est bizarre
Pit et Jacky
Ghetto, enfants du ghetto, on vient tendre la perche à ceux qui veulent se lancer
Ghetto, enfants du ghetto, on fait chanter, danser les désenchantés.
Jacky
Le poids des mots brise le mur du son,
Pour une évasion de nos tours de béton
Pit
Des bas fonds, des voix s'élèvent, des bras se lèvent, des poings se ferment
À nous la victoire !

Au refrain

 
 


Facebook