Paroles officielles de la chanson «Mon Papa A Moi» : Stomy Bugsy

Compositeurs : Liam Farrell
Chanteurs : Stomy Bugsy
Auteurs : Gilles Duarte
Éditeurs : Emi Music Publishing France, Delabel Editions
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Mon Papa A Moi"

MON PAPA A MOI

Mon pa-pa à moi - est un gangs-tère
Mon pa-pa à moi est un gangs-ter
Il fait par-tie du Mi-nis-tère A-mer

1. Sor-ti tout droit d'une am-biance folle
Mais tôt le ma-tin il m'a-mène à l'é-cole
Fa-ti-gué de ses soi-rées a-gi-tées
Il me dit que c'est l'stu-dio mais... ah ah
C'est vrai qu'il tra-vaille dur dur
Mais pas quand il a du rouge à lèvres sur les ha-bits ça c'est sûr
Dès l'as-cen-seur il fait des clins d'?il
Aux ma-mans ac-com-pa-gnant leurs en-fants

Il est épatant pleure même d'un ?il
De tous les côtés, il n'arrête pas de mater
Comma çà, comme si il était recherché
Je ne suis jamais certain que c'est lui
Qui viendra me chercher à quatre heures et demie
Avec un style d'affranchi, une nouvelle petite amie
Mon papa c'est l'plus fort
Quand il entend "pin pon" il s'évapore
Pas besoin de revolver

REFRAIN

2. Fils, tu sais la vie c'est pas un film
Ca dure pas une heure et demi, deux heures
Et puis on rembobine
Les gangstères ne font pas de vieux os
Si oui, derrière les barreaux
Choisis le droit chemin
C'est le seul par lequel on ne se fait jamais attraper
Retiens bien le savoir est une arme
Ne l'oublie jamais

Mais des fois tu es blessé
Souvent tu es armé
Les dames de la maternelle
De questions me martèlent
Elles n'arrêtent pas, pas
Sur toi, papa
Bébé, ton père a-t-il une financée ?
A-t-il beaucoup de billets ?
C'est vrai que c'est le plus stylé de tous les papounets
Mais pourquoi y'a ta tête sur les journaux
Comme un dangereux rappeur qui va devant les tribunaux
Quand tu dis la vérité, on veut t'écraser
C'est eux ces empafés. Oh, laisse pour le moment
Tu comprendras une fois plus grand
Et quand elles continueront toutes à t'énerver
Dis leur : "il me ramène chaque semaine une nouvelle belle-mère"

REFRAIN

3. Il me donne des bons conseils
Y'en a pas de pareil
Comment placer une droite, gauche, crochet
Mais seulement quand le camarade a cherché
"Ne jamais respecter quelqu'un qui ne te respecte pas"
Il ne m'influence pas
Juste me guide sur mes pas
Il m'offre des bonbons, gâteaux, surper héros, lapins
Et aussi des magnums, des fusils, des Uzis
Sa maman, ma grand-mère le gronde
Et v'la, flah ! qu'il fuit en moins d'une seconde
Il ne fait pas ce qu'il veut
Tout ce qu'il peut
Entre la vie, la nuit. L'artiste mystère
Et pour son lalbi ? ? ?, le meilleur des pères
Mais fiston, y' aura toujours des détracteurs
Qui te diront : Ton papa à toi est un gangstère

REFRAIN ad lib.

 
 


Facebook