Paroles officielles de la chanson «Zonzon» : Bams

Compositeurs : Rodrigue D Hondt
Chanteurs : Bams
Auteurs : Betga Stephanie
Éditeurs : Universal Music Publishing, Peermusic France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Zonzon"

Zonzon, on t'a vu t'es pris
L' jury des assises bien trop vite résilie ton contrat
Pour la vie
J' t'imagine aujourd'hui engraissé aux raviolis
J'en pâlis
Paniblem tu t' disais en garde à vue
Pas d' blem tout ça c'est du déjà vu
Je n' vois que ma haine aujourd'hui ils t'ont eu
Zonzon zon pri on t'as vu t'es pris
Clic clac, c'est le bruit de la clé
Fin d' soirée ou début d' matinée, tu viens d'arriver
Ta nouvelle vie va commencer, ta liberté s'est envolée
Tu n' l'avais pas imaginé
Ta vie est programmée, minutée, tes faits et gestes sont
Contrôlés
Surveillés, matés non-stop l' matou mastoc te bloque
J'évoque les coups d' bâton pesants du schnock
Prison = Bâtisse à haute tension
C'est l' monde des coups d' pression.
Attention.
Détention ferme ou provisoire
Du couloir au parloir il n'y a pas d'échappatoire

Refrain
Je rap, pour tous ceux qui sont au bagne)
Pour tous mes frères qui ont la rage et la hargne) x 2

Soul'vé pour un délit mineur
T'as frappé un contrôleur tiré sur un dealer
Dis leur aux justiciers quelle est l'ampleur
Quand ils te rangent tem tem dans leur classeur
Pour eux t'es l'élément perturbateur
Les faits restent accusateurs
On donne raison au meilleur des orateurs à la version du Troufion celle du procureur
Stupeur quand je vois ce mélange de malfaiteurs
Du pointeur au kidnappeur
Où l'assassin qui n' sait même pas pourquoi il refroidit
Ta liste de mauvais plans, elle, s'agrandit
Mais le plus grand risque c'est qu'à ta sortie
T'en gardes le souvenir d' une vie paisible et sans souci
Car si tu rechutes, ils gagneront leur pari.

Refrain
Je rap, pour tous ceux qui sont au bagne)
Pour tous mes frères qui ont la rage et la hargne) x 2

On abolit la peine de mort
Par souci d' bonne conscience mais la pire des sentences
Reste qu'on ne démolit pas les remords
Dans ta vie pleine d'ennuis tu médites sur ton sort
Tu végètes sur ton lit comme le fruit qui mûrit, petit à petit
Trop tu pourris
Tu choisis de faire le tour de tes souvenirs
Mieux vaut qu'espérer s'en sortir
Ta joie de vivre aujourd'hui, ces rares lettres manuscrites
Et peu d' visites
Avoue qu' tu cogites
Via la prison sortiront des amis d'élite
Terrassés par cette vérité, une relation privilégiée liera
Les rescapés
La tornade est passée, le bateau a coulé
On réembarque ceux qui restent à côté
Famille, amis dans la même galère
On sait pourtant qu'il n'y a rien à faire
La terre, elle, tourne, toujours
Regarde par la fenêtre

Refrain
Je rap, pour tous ceux qui sont au bagne)
Pour tous mes frères qui ont la rage et la hargne) ad lib...

 
 


Facebook