Paroles officielles de la chanson «Encore Une Fois» : Bams

Compositeurs : Williams Guitton
Chanteurs : Bams
Auteurs : Betga Stephanie
Éditeurs : Peermusic France, Art Music France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Encore Une Fois"

Encore une fois, ding dong ça sonne à ma porte
J' regarde dans l' judas ma voisine est sous adelscott
Ma musique est trop forte
Que comme daddy yod j' fous "1 delbor" avec mon hip hop
J' la stoppe, j' lui claque ma porte ça fait longtemps qu' j' la supporte
Vite avant que le ciel ne m'emporte
J' retourne à ma feuille blanche, des heures qu' j'y planche
Mais comme l'EDF, y' a des moments faut qu' j' débranche
J' descends. En passant j' prends mon courrier
901 francs d'électricité à payer, mais moi j' fais comment
Budget trop serré, pas d' quoi m'éclater, kiffer une soirée
J'ai mes priorités : mon loyer
Encore une fois dans la rue, la rue, la rue
J' me fais siffler, je choisis d'ignorer
En r'tour m' fais maltraiter, insulter; de "tasspé"
À mon tour d'enchaîner faut bien qu'un jour vous compreniez
Trop de "tasspé" dans vos bouches coulent et ça m' touche
Et c'est vous qui répondez présents aux rendez-vous
Ne sais-tu pas qu'elle bat des cils pour t'aguicher
N'a qu'un souci : savoir aujourd'hui te faire trembler
Elle fait des régimes pour mieux te plaire
En squelette va te satisfaire
Moi ta déesse lissée, tissée comme une tigresse qu' tu surenchères
J' la rabaisse à un vulgaire bout de chair
Qui gesticule, s'articule comme un Yorkshire
Quand je bouge mes fesses c'est pour mes nègros à mes concerts
Ou sur mon homme seule pour que je joue les experts
C'est clair j' respecte ceux qui se respectent, respecte ceux qui te respectent
Et pour ton intellect adopte mon dialecte

REFRAIN X 2

L' shetan m'envoie son complice
Vise comme il transforme ma vie en supplice
Rien à faire pour qu' ça cesse
La situation bascule et l'ambiance passe au stress
Encore une fois

Encore une fois, j' croise hélas des victimes "pessa" façon "lopesa" comme miss Lill Kim
Elles me dévisagent ai-je la tête de hors-la-loi
Je nage, j' m'arrête sage faut bien qu ' je sache
Pourquoi les ladies s' tirent dans les pattes
Alors qu'on "mouve" toutes comme des belles à quatre pattes
Candidates comme Pasqua pour que j' les frappe
L'envie m' dévora comme si j'étais une psychopathe
Lasse j'enterre l'histoire m' retourne alors vers le RER
Stoppée net par les képis verts : retour en arrière
Condamnée comme les gens d' mon espèce
J' fais des prouesses, j'évite le papier vert
Vertige soudain nez à nez avec mon daron
Qui s' la jouant baron s' la pète avec c'te midinette
Qui l' câline à la recherche d' son carnet de chèque
Qui la fascine; l'endoctrine mieux qu'un d' ces dires de Staline
J' rentre la tête, grisée d' pensées, j'ai le spleen;

REFRAIN X 5

 
 


Facebook