Paroles officielles de la chanson «Le Kilt» : Sheila

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Le Kilt"

J'ai passé mes vacances d'été
Dans un p'tit pays charmant à visiter
Bien connu pour ses vieux manoirs
Ses fantômes dans tous les couloirs
On y boit pas mal de whisky
Et les gens sont comme on me les avait décrits
Quelle que soit la conversation
Ils tirent toujours la même conclusion

Un sou c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

Tous les soirs un gentil garçon
Dont j'aimais assez le style et les façons
Dans la ville m'emmenait faire un tour
Très correct mais voilà qu'un jour
Il me dit je voudrais t'offrir
Cette petite robe qui te fait tant plaisir
Mais pourquoi ne prendrais-tu pas
Plutôt un kilt, ça n'se démode pas

Un sou c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

Un sou c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

Au retour un tout jeune douanier me demande
"Qu'avez-vous à déclarer ?"
Je réponds d'un air innocent
"J'ai un kilt, il est ravissant !"
Il me dit "vous pouvez passer"
J'essaie de ne pas avoir l'air trop pressé
Mais je fais enlever aussitôt
Tous mes bagages, remplis de cadeaux

Un sou, c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

Un sou, c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

Un sou, c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

Un sou, c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

Un sou, c'est un sou, oui
Ne l'oublie jamais, non
Et tâche d'ouvrir l'œil
Lorsqu'on te rend la monnaie

 
 


Facebook