Paroles officielles de la chanson «Jalousie» : Claude Nougaro

Compositeurs : Claude Nougaro
Auteurs : Claude Nougaro
Chanteurs : Claude Nougaro
Éditeurs : Les Editions Du Chiffre Neuf
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Jalousie"

Desdémona, Desdémona
Othello vient, Othello va

La blanche Desdémone
Défait ses blonds cheveux
Autour d'elle frissonne
Le palais ténébreux
Comme un aigle au coucou
Othello tient à elle
Caresser son cou frêle
Avec un soin jaloux

Desdémona, Desdémona
Othello vient, Othello va

La blanche Desdémone
Brosse ses blonds cheveux
Elle prie la Madone:
" Ouvrez lui donc les yeux !..."
Elle ne comprend pas
Que celui qu'elle adore
Veuille sa mort, ce Maure
Dont elle guette le pas

Desdémona, Desdémona
Othello vient, Othello va

La blanche Desdémone
Prie pour son homme noir :
" Faites enfin qu'il raisonne..."
Résonne le couloir
" J'ai peur mon Dieu, c'est lui !"
Mais non, plus rien ne bouge
Toute pâle et si douce
Elle s'étend sur le lit

Desdémona, Desdémona
Othello vient, Othello va

S'endort la pauvre femme
Éclairée d'un flambeau
Brusquement crie la flamme
Apparaît Othello
À son flanc resplendit
Le poignard d'émeraude
Avant que luise l'aube
Il en aura fini

Desdémona, Desdémona
Othello vient, Othello va

Il étreint la déesse:
" Démone ! lève toi
Que voulez vous, mon prince ?
T'étouffer de ces doigts
Mais que vous ai je fait
Othello, je vous aime !
Ne me mens plus, putaine !
Cesse de blasphémer

De ton stupre, supplice,
Je connais les exploits
Dieu pardonne tes vices
Avant que je te broie
C'est faux ! Pour vous chérir
J'ai vécu sans mensonge...
Ce poison qui vous ronge,
Je vais vous en guérir

Tu me trompes, vipère !
Je sais tout, je t'ai dit ! "
Alors Othello serre...
Desdémone périt

Desdémona, Desdémona
Othello vint et tu t'en vas

Le meutre est découvert
Le criminel s'explique
" Elle était angélique !
Tu l'as tuée, pervers
Tu n'aimais que la mort
Tout le reste est prétexte
Tu n'aimais que ta peste
À travers d'autres corps !

Puisque j'étais l'enfer,
Je vais faire le vide..."
Devant tous, en plein bide
Il enfonce son fer

Serpent de sang en sort
" Desdémone, ma neige...
Ma brûlure, ma braise
Baiser...Baiser, encore..."
Sur la morte Othello
Dans un baiser expire

C'est terminé. Shakespeare
Referme son stylo.

 
 


Facebook