Paroles officielles de la chanson «Les Bavards» : Clarika

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Les Bavards"

Les bavards pépient,
Chapelet d'oisillons
Sur un arbre blottis,
Au matin qui sent bon,
Ils se délient, gazouillent,
Murmurent leurs états d'âme
Font vibrer leur bafouille
Fanfaronnent ou s'exclament...

Les bavards tricotent
A l’endroit, à l’envers
Des pelotes de mots
Qu’ils dénouent pour en faire
Des histoires en cohorte
A tort et à travers
Des roses ou bien des noires
Des graves ou des légères

Pia
Pia pia pia pia pia pia pia
Pia pia pia pia pia pia pia

Si le silence est d'or
Alors ils n'ont plus rien
Qu'un manteau de paroles
Sur leur peau de chagrin

Dans l'ascenseur coincés
Comme les bavards jubilent
Jamais à cours d'idées
Ou de propos futiles
Pour dire le temps qu'il fait
Ou la fraîcheur du soir
Devant l’autre qui se tait
Mais n'a plus peur du noir

Les bavards mutins
Babillent pendant l'amour
Sous les draps de satin
En causant sans détours
Et du flot continu
Quelle douce litanie
Dont parfois des mots crus
S'évadent au creux du lit...

Han han han han han han han
Han han han han han han han

Si les mains des bavards
Pouvaient dire à leur place
On entendrait enfin
Pour sûr les anges qui passent

Les bavards bien souvent
Ratent les buts au foot
Oublient même leurs enfants
Sur les aires d'autoroute
Ils laissent passer le bus
Ou la fin du feuilleton
On les retrouve parfois pendus
Au fil de la conversation

Les bavards s'endorment
En récitant tout haut
Des poèmes chloroformes
Où des moutons patauds
Enjambent un peu hagards
Des montagnes de mots
Et des phrases et des lettres

Et des phrases et des lettres
Et des phrases et des lettres
Et des phrases et des lettres...

Bla
Bla bla bla bla bla bla bla
Bla bla bla bla bla bla bla

Si les mots saoûlent parfois
Alors comme ils sont ivres
Du flow où ils se noient
Et que la mort délivre

Bla
Bla bla bla bla bla bla bla
Bla bla bla bla bla bla bla

 
 


Facebook