Paroles officielles de la chanson «Pas Pour Moi» : Shy M

Compositeurs : Cyril Kamar, Louis Cote
Chanteurs : Shy M
Auteurs : K Maro
Éditeurs : Warner Chappell Music France
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Pas Pour Moi"

Parfois on se laisse tromper par nos ennuis
Parfois on se laisse démasquer par l’envie
On voudrait pourtant revenir à soi-même
Contempler le temps qui passe et apprécier ceux qui nous aiment

Parfois on se dit il a raison quand il a tort
Parfois on dit c’est pas grave je l’aime encore
Et puis doucement on réalise
Que c’est le début de la fin et c’est l’heure de faire ses valises

Parfois j’ai trop de mots
Parfois j’ai plus de voix
Souvent je crois tellement
En ce qui n’existe pas
Pour m’inventer un monde
Où l’on serait toi et moi
Peut-être un peu trop beau
Moi comme ci et toi comme ça
Et je m’en veux d’y avoir cru, d’y avoir pensé
Et je t’en veux d’y avoir cru, sans l’imaginer
J’aurais dû le voir, oh j’aurais pu le deviner
Que c’était pas pour moi, c’était pas pour moi

Parfois on se laisse entrainer par la vie
Parfois on se blesse à force de croire trop fort en lui
On m’avait dit qu’il n’y a rien de plus beau
Que la vérité des larmes, la sincérité des mots

J’y ai cru et je n’aurais jamais dû baby
Je ne t’aurais jamais vu avec une autre lady
La vie m’a gardé des moments
Pour me redessiner plus forte et apprécier mon présent

Parfois j’ai trop de mots
Parfois j’ai plus de voix
Souvent je crois tellement
En ce qui n’existe pas
Pour m’inventer un monde
Où l’on serait toi et moi
Peut-être un peu trop beau
Moi comme ci et toi comme ça
Et je m’en veux d’y avoir cru, d’y avoir pensé
Et je t’en veux d’y avoir cru, sans l’imaginer
J’aurais dû le voir, oh j’aurais pu le deviner
Que c’était pas pour moi, c’était pas pour moi

Que c'était pas pour moi non
Que c'était pas pour moi non
On m’avait dit qu’il n’y a rien de plus beau
Que la vérité des larmes, la sincérité des mots
Que c'était pas pour moi non
Que c'était pas pour moi non
Et puis doucement on réalise
Que c’est le début de la fin et c’est l’heure de faire ses valises

Parfois j’ai trop de mots
Parfois j’ai plus de voix
Souvent je crois tellement
En ce qui n’existe pas
Pour m’inventer un monde
Où l’on serait toi et moi
Peut-être un peu trop beau
Moi comme ci et toi comme ça
Et je m’en veux d’y avoir cru, d’y avoir pensé
Et je t’en veux d’y avoir cru, sans l’imaginer
J’aurais dû le voir, oh j’aurais pu le deviner
Que c’était pas pour moi, c’était pas pour moi

 
 


Facebook