Paroles officielles de la chanson «L'essaim» : Bourvil

Albums :

Paroles officielles de la chanson "L'essaim"

L’essaim se gonfle et s’abandonne
A la caresse du printemps
Près de la ruche tourbillonnent
Prêtes à prendre leur élan
Vss vss vss
Vss vss vss
Les abeilles !
Les abeilles !

Elles vont par cent et par mille
Sur les fleurs qui s’ouvrent à peine
Et leur butinent le pistil
Pour en extraire le pollen
Vss vss vss
Vss vss vss
Les abeilles !
Les abeilles !

Ces jolies petites bestioles
Fabriquent d’abord de la cire
Elles en font des alvéoles
Doux petits nids pour bien dormir…
Vss vss vss
Vss vss vss
Les abeilles !
Les abeilles !

Elles travaillent par idéal
Car elles n’ont dans leur labeur
Ni la sécurité sociale
Ni la semaine des quarante heures…
Vss vss vss
Vss vss vss
Les abeilles !
Courageuses abeilles !

Mais gare à celui qui s’égare
Au milieu d’elles par hasard
Il aura beau s’enfuir dar-dar
Il sera piqué par le dard
Vss vss vss
Vss vss vss
Les abeilles !
Les abeilles !

Elles se fatiguent et nous les hommes,
Devant ce don qui vient du ciel,
En égoïstes que nous sommes
Nous nous nourrissons du bon miel
Vss vss vss
Vss vss vss
De l’abeille !
Généreuse abeille !

Quand vient le grand jour de la ponte
La reine doit faire de son corps don
Et dans l’azur elle monte monte
Poursuivie par tous les bourdons
Vss vss vss
Vss vss vss
Ça va être sa fête !
Ça va être sa fête !

C’est celui qui la rejoindra
Qui sera le bourdon papa…
Mais tout d’suite après il mourra
Pour avoir donné tout c’qu’il a
Vss vss vss
Vss vss vss
Vach’d’abeille !
Vach’d’abeille !

Si tous les hommes ici-bas
Devaient mourir à c’moment-là
J’en connais plus d’un, croyez-moi,
Qui y regard’rait à deux fois…
Vss vss vss
Vss vss vss
A d’autres !

Mais comm’ c’est pas demain la veille
Que les femmes deviendront abeilles
Moi je dors sur les deux oreilles
Et je dis miel aux p’tites abeilles !
Vss vss vss
Vss vss vss
A la ruche les abeilles !

 
 


Facebook