Paroles officielles de la chanson «La Queue» : Hubert-Félix Thiefaine

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Queue"

J'ai fait la queue à la soupe populaire
J'ai fait la queue devant les pissotières
J'ai fait la queue dans les petits coins pervers
Avec ma réduction étudiant-militaire
J'en ai ma claque de faire la queue
J'en ai ma claque de faire la queue
J'ai fait la queue avec mon sac à dos
Chez les t'as-pas-100-balles, chez les babas-schizos
J'ai fait la queue pour jouer les héros
Avec mon casque à pointe et mes pinces à vélo
J'en ai ma claque de faire la queue
J'en ai ma claque de faire la queue
Alors je me mets à rêver
Que je suis un slip de carmélite
Que personne ne peut me toucher
Sans se noyer dans l'eau bénite

J'ai fait la queue pour être solidaire
De Bastille à Nation, par devant par derrière
J'ai fait la queue avec la France entière
Avec le samedi soir le touche-touche hebdomadaire
J'en ai ma claque de faire la queue
J'en ai ma claque de faire la queue
J'ai fait la queue avec mon numéro
Ma bagnole et mon chien, ma femme et mon frigo
J'ai fait la queue chez mon papa psycho
Qui m'aide à faire la queue chez mon alter ego
J'en ai ma claque de faire la queue
J'en ai ma claque de faire la queue
Alors je rêve d'être un fusil
Un bazooka, un bombardier
Ou bien encore un champ de mines
Où tu viendrais te faire sauter

J'ai fait la queue pour chercher la lumière
Chez Darty, chez Moon, chez Glucksmann, chez Jobert
J'ai fait la queue pour chauffer ma cuillère
Avec le désir fou d'être enfin solitaire
J'en ai ma claque de faire la queue
J'en ai ma claque de faire la queue
Alors je rêve d'être un tombeau
Avec des lumières tamisées
Où je pourrais compter mes os
En attendant l'éternité
Oh oui je rêve d'être un tombeau
Avec des lumières tamisées
Où je pourrais compter mes os
En attendant l'éternité

 
 


Facebook