Paroles officielles de la chanson «Alter Ego» : Booba

Compositeurs : Clément Dumoulin, Marc Jouanneaux
Auteurs : Booba
Chanteurs : Booba
Éditeurs : Sony Atv Music Publishing Bv, Tallac Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Alter Ego"

J’ai commencé ma carrière, en chien sans aucun but
Reconnu derrière la vitre sans teint sans aucun doute
C’est le grand black en vêt-sur, lui qui m’a visé
Dès qu’j’en vois un comme lui j’me chie d’ssus, j’suis traumatisé
J’demande une minute de dancehall pour toutes nos victimes
J’adoucie les mœurs au C4, pour les K1fry, les pikty
Bienvenue dans ma zone où les khos s’entretuent pour des thunes
Des chiennes les mauvais rôles s’entretiennent
Moi j’déchaîne les enfers comme Maximus
Distribue la haine la colombienne dans chaque sinus
Flippe car on ne mâche pas nos mots,
On met les pitts avant la charrette
Mon son ne marche pas négro il court ou il s’arrête
Si tu kiffes pas tu remballes vite,
T’aboie sans danger et moi tu sais j’comprends pas l’pitt
De ceux qui n’respectaient aucune règle,
Explose comme à Gaza ou Tel-Aviv,
À part Attila, aucun modèle à suivre.

Des MC comme nous, y’en aura pas d’aussitôt,
J’débite si violemment j’pourrais en perdre une chico
Fait vite, passe-moi l’magot, l’argent les rend coquines
J’ai tué Caliméro d’une bastos dans la coquille
Le crime est vocal, radical, remplie une jerricane d’essence,
Envoie la concurrence au médical
Du mal à contrôler mes pulsions comme Doum’s,
Quand le chien frappe la culasse, blah ! pas l’temps d’dire ouf
Comme Nino Brown ou G Money,
Je, ne rêve que d’assassinats de cérémonies
À tout moment le rêve détale, demande à Michael,
L’appétit vient en mangeant ou en crevant la dalle ma gueule
En plein exercice de mes fonctions 92i l’armée des six,
J’te parle de larmes et de chiffres, de gros chiffres,
J’te parle de nous du quartier d’nos hiéroglyphes,
Si y’a faute personne ne siffle.

Dakar ou Marrakech
Tuerie, MC de la pire espèce a.k.a le flow qui surine
Ceux à qui le mal sourit frappe chez lui chez elle
C’est 92i qui débarque ou le GIGN ?
Tu t’demandes encore qui déflore les Génélec
Sur scène avec DJ Kore ou DJ Belek
On les fait monter, descendre, un peu comme Otis,
On fait notre peine sur une jambe ressort en quatre roues motrices.

 
 


Facebook