Paroles officielles de la chanson «Biaiseuse (La)» : Marie-Paule Belle

Chanteurs : Marie-Paule Belle
Auteurs : Léo Lelievre, Marinier Paul
Compositeurs : Marinier Paul
Éditeurs : Editions Fortin
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Biaiseuse (La)"

1.
Dans les grand's maisons d'couture
Y'en a qui sont trottins
Ou bien vendeuses et par nature
Y'en a qui sont mann'quins
Y'en a qui font des corsages
D'autr's qui font des surgets
Moi, Mesdam's, Messieurs, mon ouvrage
C'est d'fair' les rob's en biais
Pour bien biaiser un' rob', ma foi
Y'en a pas deux, pas deux comm' moi

R.
Je suis biaiseuse chez Paquin
Je biaise du soir au matin
Les veillées c'était mon bonheur,
J'suis pas pour la journée d'huit heur's
Et le travail de nuit ne m'fait pas peur
Je suis biaiseuse chez Paquin
Pour mon métier j'ai le béguin
Quand mes parents m'voient pas rentrer,
Ils dis'nt : "Y'a pas à s'inquiéter,
Elle est encore en train d'biaiser ! "

2.
Quand j'entrai dans la partie
C'fut une révélation
Dès l'commencement je m'suis sentie
Un' très grand' vocation
La premièr' fois comm' d'usage,
Y'eut du tirage un peu
Mais quand j'eus perdu mon tirage
Je m'y mis avec feu
À mon métier je prenais goût
J'voulais biaiser un peu partout

R.
Je suis biaiseuse chez Paquin
Je travaille hors du magasin
J'emport' de l'ouvrage quand il faut,
Je biaise en voiture, en auto
Une fois même j'ai biaisé dans l'métro
Ah ! quelle ardeur !
Ah ! quel entrain !
Mais l'docteur qu'est v'nu l'autr' matin
M'a ordonné des tas d'sirops
M'a dit qu'il fallait prendr' du r'pos :
Il a trouvé que j'biaisais trop.

3.
Je vais m'établir bien vite
Et m'marier quel bonheur !
Avec un jeune homme plein d'mérite
Qu'est ouvrier plisseur
Pour nous installer à l'aise
Comm' nous n'avons pas l'sou
Je biais'rai d'abord sur une chaise
Et lui pliss'ra tout d'bout.
L'principal c'est qu'y'ait pas d'retard :
Qu'on n'dis' pas que j'biaise en canard !

R.
Je suis biaiseuse chez Paquin
Mon homm' pliss'ra dans l'magasin
C'est ça qui s'ra gentil, ma foi,
On fera tout l'ouvrag' chez moi
En s'entraidant comme chacun le doit.
Avec ardeur ! avec entrain !
Nous nous partagerons l'turbin
Afin de n'pas nous esquinter
Sitôt qu'j'aurai fini d'biaiser,
C'est lui qui s'mettra à plisser.

 
 


Facebook