Paroles officielles de la chanson «On The Bitume» : Charlotte Marin

Albums :

Paroles officielles de la chanson "On The Bitume"

Jeudi matin, toute première heure
J’entoure les annonces au marqueur
« Coquette studette sous les toits »
Je pousse la porte : un nid à rat

Tu t’cailles les miches en février
Tu sues le burnous tout l’été
J’f’rai pas rentrer dans ce placard
Mes trente balais et mon cafard

Je pourrais acheter en viagé
Une canicule et c’est réglé

On the beat, beat, bitume
J’ai les s’melles qui fument
On the bitume, on the beat
J’sais plus où j’habite

On the beat, beat, bitume
J’ai les s’melles qui fument
On the bitume, on the beat
Monopoly street

Je visite que des trucs sordides
A s’taillader la carotide
C’est quoi cette odeur infernale
Qui a marché dans le Maroual ?

Un mètre sous plafond, c’est l’éclate
Pour se doucher, faut être cul-de-jatte
Et pour s’étirer dans l’ salon
Il vaut mieux avoir des moignons

Je suis allée jusqu’à coucher
Avec l’agent immobilier
Y va m’aider Monsieur Mortez
Ou j’lui fais la tête au carrez !

On the beat, beat, bitume
J’ai les s’melles qui fument
On the bitume, on the beat
J’sais plus où j’habite

On the beat, beat, bitume
J’ai les s’melles qui fument
On the bitume, on the beat
Je frôle la flébite

Effet voix téléphone. Parlé sur pont musical
«Oui allô, alors j’veux d’la lumière, fenêtre sur cour, chambre avec vue, sans vis-à-vis, toilettes séparés, pas d’rez de chaussée, en hauteur avec ascenseur , chauffage central, quartier commerçant, à 2 pas du métro, poutres apparente , parquet, moulures et cheminées, terrasse ou jardinet… enfin, le minimum quoi ! »
Tut tut tut… (Tonalités) Allô ?

« Trois pièces, terrasse et jacuzzi … »
Hou celui-là c’est pour bibi
J’ trafique fissa mes fiches de paye
Et j’pars au lever du soleil

Déjà trois kilomètres de queue
J’essaie de soudoyer un vieux
Il faut vraiment que j’trouve une feinte
« Laissez passer la femme enceinte !»

Ca y est, je signe avec mon sang
J’vais faire des passes de temps en temps

J’veux du volume !

On the beat, beat, bitume
J’ai les s’melles qui fument
On the bitume, on the beat
J’sais plus où j’habite

On the beat, beat, bitume
J’ai les s’melles qui fument
On the bitume, on the beat
Monopoly street

 
 


Facebook