Paroles officielles de la chanson «L'inventaire» : Guillaume Aldebert

Albums :

Paroles officielles de la chanson "L'inventaire"

L'originel des prémices
Agé d'à peine une seconde
Sur le ventre de sa génitrice
L'accolade féconde

Celui qu'on donne impunément
Protecteur et viril
Reliant le père à son enfant
Un bisou sur le fil

Le dissimulé, volé sous la lune
Souvent éprouvé sous un porche
Celui de l'amante à son jules
Langoureux et qui s'accroche

Le parfumé au goût chewing-gum
Qui fait l'objet de concours
De l'adolescente à son keum
Un suçon tatoué dans le cou

Telle est la plus sûre des façons
Que l'on a de se taire en disant tout
La plus douce des leçons
L'inventaire des baisers
Doux, dur, mou, tendre
On en veut des partout
On en veut des tout l'temps

Celui du grand-père à sa descendance
Qui saute deux générations
Du patriarche au débutant
Le doyen des bécots qui pique au front

Une simple et conventionnelle
Bise de collègue, distante et convenue

Ca coûte rien c'est fonctionnel
Du bout des lèvres, retenu

Celui qui boucle ses bagages
Et s'envole au lointain

Le baiser soufflé qui voyage
Par la vitre du train

Telle est la plus sûre des façons
Que l'on a de se taire en disant tout
La plus douce des leçons
L'inventaire des baisers
Doux, dur, mou, tendre
On en veut des partout
On en veut des tout l'temps

Le doux baiser qui s'abandonne
Et conduit au firmament
Des contes de fées qui transforment
Les grenouilles en prince charmant

Celui qui n'appartient qu'à nous
Dont on connait les moindres recoins
Qu'on a déjà testé partout
Qui me fait lever le matin

Le palot qui vous laisse exsangue
Que l'on gardera en mémoire
Le tout premier avec la langue
Qui nous a fait piquer un fard
Celui qui laisse un mot sur la table
Que rien ne saurait apaiser
L'étreinte la moins supportable
Le dernier des baisers

Doux, dur, mou, tendre
Volé, humide, sauvage, à vendre
Bruyant, soufflé, hautain, fidèle
Timide, vorace, volage, rebelle
Coincé, farouche, gluant, collant

 
 


Facebook