Paroles officielles de la chanson «Quand J'etais A Vos Genoux» : William Sheller

Compositeurs : William Sheller
Auteurs : William Sheller
Chanteurs : William Sheller
Éditeurs : You You Music
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Quand J'etais A Vos Genoux"

1. J'avais très peur de vous
J'étais pas l'même j'étais tout en d'ssous
J'avais des mensonges à garder
Des pièces et des bijoux
Des mots d'angoisse et des rendez-vous

Et pour le peu qu'je m'en souvienne encore
J'trainais ma misère au dehors
Mais j'ai du soleil qui m'éclaire enfin la tête
Il fait un vent doux
J'ai les idées bleues à faire danser les planètes
Autour de mon cou
J'me dis qu'y'a là quelque chose qui témoigne
Du peu qu'ça m' coûte pour tout c'que j'y gagne
Sans vous
Quand j'étais à vos g'noux

2. J’avoue j’étais jaloux
J’avais des rêves à m’en rendre fou
Les jours où j’me rel'vais la nuit
Pour vous chercher partout
Du port de Londres à la rue Do hou

Et pour le peu qu'je m'en souvienne encore
J'trainais ma misère au dehors
Mais j'ai du soleil qui m'éclaire enfin la tête
Il fait un vent doux
J'ai les idées bleues à faire danser les planètes
Autour de mon cou
J'me dis qu'y'a là quelque chose qui témoigne
Du peu qu'ça m' coûte pour tout c'que j'y gagne
Sans vous
Quand j'étais à vos g'noux

3. Après tout m’aimiez-vous ?
A vos façons de me mettre en joue
Vous aviez un pistolet noir
Qu’on retrouvait partout
Qui tirait mal et me blessait beaucoup

Et pour le peu qu'je m'en souvienne encore
J'trainais ma misère au dehors
Mais j'ai du soleil qui m'éclaire enfin la tête
Il fait un vent doux
J'ai les idées bleues à faire danser les planètes
Autour de mon cou
J'me dis qu'y'a là quelque chose qui témoigne
Du peu qu'ça m' coûte pour tout c'que j'y gagne
Sans vous
Quand j'étais à vos g'noux

 
 


Facebook