Paroles officielles de la chanson «Éloge De La Lecture» : Francois Morel

Compositeurs : Antoine Sahler
Auteurs : Francois Morel
Chanteurs : Francois Morel
Éditeurs : François Morel, Universal Music Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Éloge De La Lecture"

Quel est l'imbécil' qui a eu l'idée d'écraser sa clope
Sur mon tapis bleu ?
Quel est le crétin
Quel est l'abruti l'enfant de salaud le fils de salope
Qui a fait un feu
Dans ma sall' de bain ?
Quel est le connard le sombre connard qui a renversé
Sur le canapé
Son verre de vin ?
Qui a eu l'idée de m'éparpiller deux cent dix CD ?
Tout est mélangé Merci merci bien

J'ai mal à la tête J'ai mal à la tête
Lendemain de fête Lendemain de fête
Odeurs de cigares La prochaine fois
Et de fumées bizarres Ce sera pas chez moi

Quel est le poète quel ami des lettres a imaginé
De taguer je t'aime
Dans les cabinets
Quel est l'être exquis qui a eu l'envie de téléphoner
Elégance extrême Trois heures à Sydney ?
Quel ami des bêtes a donné un bout de vieux camembert
A mon poisson rouge
Qui reste bouche bée?
Qui a eu l'idée de ranger mon chat dans le Frigidaire ?
Depuis il ne bouge plus
Il est givré

J'ai mal à la tête J'ai mal à la tête
Lendemain de fête Lendemain de fête
Que fait sous les draps La prochaine fois
Ce pot de Tarama Ce sera pas chez moi

Quel avant-gardiste quelle sorte d'artiste a peint la moquette
En rose et en noir
Pour crier sa haine
Quel chanteur s'est mis hier au piano pour me mettre en tête
Tout le répertoire
De Stone et Charden
Quel gentil fêtard est allé souhaiter une bonne année
A tous mes voisins
Intention civile
Qui part forcément d'un bon sentiment mais pas quand il est
Trois heur's du matin
Un 25 avril

J'ai mal à la tête J'ai mal à la tête
Tiens, une chaussette Lendemain de fêtes
Dans l'autocuiseur La prochaine fois
Et là, tiens, c'est du beurre Ce sera pas chez moi

Je voudrais aussi dire un grand merci à ce séducteur
Qui a tout vomi
Sur mes coussins blancs
Tout est imbibé j'ai déjà usé pour chasser l'odeur
Quarante-huit bougies
Vingt bâtons d'encens
Je me dis parfois je me dis souvent que ce serait sage
De changer d'amis
Il y a des limites
Je me dis aussi que la solitude a ses avantages
Qu'un bon livre au lit
A bien des mérites

Lendemain de fêtes Lendemain de fête
Estampes aux rillettes J'ai mal à la tête
Odeurs de cigares La prochaine à fois tatata
Et de fumées bizarres On n'm'y reprendra pas

 
 


Facebook