Paroles officielles de la chanson «Le Saule Pleureur» : Olivia Ruiz

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Le Saule Pleureur"

Mon père m'a acheté le jour de mes cinq ans
Un saule pleureur bébé qui vivrait après mes cent ans
Il s'en est occupé pour qu'il veille sur moi
Puis il l'a délaissé comme maman et moi

Le saule pleureur se meurt
De l'eau de mauvaise foi
Versée par l'arroseur
Arrosé cette fois

L'arbre qui nous aimait a cessé de grandir
Et, comme pour se venger, s'est changé en chardon
Il s'est laissé sécher comme mon sourire
Il porte à sa façon nos larmes en fanion

Le saule pleureur se meurt
De l'eau de mauvaise foi
Versée par l'arroseur
Arrosé cette fois

La maison est glacée
De mensonges en stalactites
Nos amours sont gelées
Bouffées par le mythe
Mais d'un si beau fumier
L'herbe ne repoussera pas
La piste de l'échiquier
Le lierre recouvrira

"J' m'assoupis toutes les nuits près de notre saule pleureur
Même s'il n'en reste rien, j' m'enveloppe encore de son odeur
Petit, ses rameaux me couvraient, j' me sentais dans un cocon
Maintenant, ses branches sont sèches, faut couper le cordon
Le puits scellé de rancœur, l'amour n'irrigue plus la maison
Et, comme nous, y a pas qu'arbuste qu'on a besoin d'affection
J'ai mis trop de fois le doigt entre l'écorce et l'arbre
Discours englué de sève, on en a marre des palabres
On en a marre des palabres
La silhouette du saule mort raconte toujours ses histoires
Dans celle-ci, une page se tourne, les feuilles s'envolent au hasard"

 
 


Facebook