Paroles officielles de la chanson «Hall Story» : Sniper

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Hall Story"

Refrain :
Ouais c'est notre hall story, là où les règles ont changé
Ici ou Castaldy, ceci n'est plus un jeu et ça se passe dans ta zone
Les candidats sont des jeunes noirs, blancs, jaunes
Les caméras sont des commères et zooment sur les toits
Epiés pour plus de trois mois
Où les perdants finissent en taule sans les votes du public
Plutôt celui des schmitt et finissent
À moins de quatre dans un hall
Ça c'est la hall story, là où le béton nous rend tous taré
Là où l'avenir se tarit d'où on aimerait tous s'en tirer
Pour s'en sortir on compte sur la zik et le ballon on rame
Mais les chemins ne mènent plus à Rome mais les ballons
Ici les keufs flippent et y'a que des guettas et des flops
Chez nous on tourne sur la tête, ici faut deux boulets dans le slip
C'est fuck les stups, la B.A.C, bref les forces de l'ordre
On aime pas le bleu, leurs barreaux on aimerait les tordre
Rien à perdre, rien à foutre de leurs lois merdique
Fuck fucking vocal, toujours la même merde dans nos districts
Dans nos streets on fait nos diez en soum-soum
Si y'a le seum boum c'est la peigna goume goume
Tu schoumes de travers et ça pa1t en cette-su
C'est sheum un insultage de reum puis ça se tire dessus
Ghetto génocide, auto-destruction, les miens contre les tiens
Alors qu'on a le même ennemi en commun
Chien, tu sèmes, tu vas récolter, c'est le chant des révoltés
Le ghetto est survolté, c'est le chant des révoltés,
Le ghetto est survolté
Nous quand on sort du loft c'est avec des bracelets
Désolé j'suis pas soft tu vois mes seufs, embrasse les
Bleu pour les hommes
Blanc tu crois l'être
Rouge pour mon regard
NTM seront mes trois lettres

Ouais c'est notre hall story, là où les règles ont changé
Ici ou Castaldy, ceci n'est plus un jeu et ça se passe dans ta zone
Les candidats sont des jeunes noirs, blancs, jaunes
Les caméras sont des commères et zooment sur les toits
Epiés pour plus de trois mois
Où les perdants finissent en taule sans les votes du public
Plutôt celui des schmitt et finissent
À moins de quatre dans un hall

Champion de l'audimat et du paysage audiovisuel
Dans un pays toujours plus à droite
Les gens matent le zoo dans le petit écran
Matraquage télévisuel on fait avaler la pilule aux gens
Genre voilà les pirates que nos quartiers abritent
La France est traumat et nous voit comme des primates
Ils promettent de combattre l'insécurité sont bons qu'à débattre
Et toujours en rajouter, pour eux on a tous les torts
Donc j'ouvre grand ma bouche, on se rejette peut-être
Mais nique on repasse une couche avec Sarko
Les boïkos sont plus chaud que jamais
C'est miné j'imagine que désormais ces petits deps
Vont nous mener la vie dure, faut qu'on s'adapte

J'ai pas d'antidote avec eux nos rapports
Ça date pas d'hier, époque de malade
On écope d'une réputation minable
Et comment sauver les meubles
Comment fermer sa gueule
Comment ne pas péter un câble
Dis toi qu'à leurs yeux c'est le mal qu'on incarne
Les pointeurs c'est nous
On a bien compris qu'on est pas chez nous
J'ai choisi mon camp rien à foutre
Je suis pas des vôtres, c'est même une fierté
Je sais pas si tu comprends nos sales story
Là ou les règles sont pas les mêmes ici
Ou les re-frès vont au charbon et se démènent
Ceci n'est pas un film et ça se passe dans ta ville
De l'autre côté du périph là où les Schmitt en civils sont à l'affût
Et te surveillent, on se met en mode furtif, en mode veille
Les reufs continuent à faire leur oseille

Ouais c'est notre hall story, là où les règles ont changé
Ici ou Castaldy, ceci n'est plus un jeu et ça se passe dans ta zone
Les candidats sont des jeunes noirs, blancs, jaunes
Les caméras sont des commères et zooment sur les toits
Epiés pour plus de trois mois
Où les perdants finissent en taule sans les votes du public
Plutôt celui des schmitt et finissent
À moins de quatre dans un hall

Ça se passe comme d'hab ici où la vie est bad
Les halls sont crades comme un mollard
Dans ton kebab ou traînent les jeunes srabs, arabes, renois et blancs
Et si t'en es pas content, gardes-en que la première syllabe
Quand parfois j'y mange d'autres viennent pointer
Est-ce le bruit qui vous dérange ou notre présence qui fait flipper ?
Toi tu y met des prospectus, d'autres se croient aux puces
De plus, du shit pour les nerfs, apaiser la galère ou c'est la guerre
Une chatte pour vingt célibataires
Frère sur le pavé c'est pas c'que tu recherches bébé
L'homme idéal sorti d'un conte de fée ou de G.A.V ?
Nous le fruit des cités, vos reportages sécuritaires
C'est fou c'qu'on est populaire, rien qu'on passe à la télé,
Entre dealers et tournantes
Un plus pour les racistes, faut pas confondre
C'est un hall pas une école pour terroristes
Ou on nous tape du style rénove à la bonne heure
S'ils réparent les ascenseurs, c'est qu'un ministre débarque en ville
Que de belles phrases, le gros voleur passe chez toi
Frangin si t'as l'occase, serre-lui la main puis compte tes doigts
France d'en haut et d'en bas qui carotte le plus de barres
Est-ce le voleur en coste-la ou le voleur en costar ?
T'aimes pas mes vers ni mon vocabulaire, tu me trouves vulgaire
Lorsque je communique ta mère, y'a plus le droit d'fumer un pèt
Plus le droit d'aller aux putes, plus le droit de traîner avec tes potes
Zinc les batards scrutent, après les bleus de Santini expert en football
Voilà les bleus de Sarkozy, nouveaux experts au flashball
Et voici la Gaule nous résistant de demain
Les rôles s'inversent, nous pour Asterix et eux pour les romains

Ouais c'est notre hall story, là où les règles ont changé
Ici ou Castaldy, ceci n'est plus un jeu et ça se passe dans ta zone
Les candidats sont des jeunes noirs, blancs, jaunes
Les caméras sont des commères et zooment sur les toits
Epiés pour plus de trois mois
Où les perdants finissent en taule sans les votes du public
Plutôt celui des schmitt et finissent
À moins de quatre dans un hall

 
 


Facebook