Paroles officielles de la chanson «Mr Cerrano» : T.n.t

Compositeurs : José Miguel
Auteurs : T.n.t
Chanteurs : T.n.t
Éditeurs : Desh Musique, Universal Mca Music Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Mr Cerrano"

Démarrage en côte,
Bang, bang sur l'autre
LINO touché j'roule
A tombeau ouvert
Ouvre la portière le jette
A l'extérieur pas le temps
De l'mettre en terre
Course poursuite en pleine ville
Sale atmosphère comme dans DIE HARD 3
Ca défouraille aie !
Parbrise arrière vole en éclats
Je veux pas die, roule en ZIG ZAG
ZIC ZAC comme le Z de ZORRO
Jette de temps en temps
Un oeil sur l'rétroviseur
Un viseur infrarouge se ballade
De gauche à droite dans la caisse
Frein à main ramené sec
J' braque tête à queue
Parfait contre attaque marqué
A présent, c'est à mon tour d'attaquer
Coup d'cross dans la vitre avant
Bien violent une seule balle suffit
Pour désaxer mes assaillants
Leurs véhicules échouent
Dans l'décors ces chiens
Ont faillit à leur mission
Faut qu'ils entendent parler du pays
Et puis j'fais rouler une grenade
Sous l'châssis BOUM, explosion
Un délice gyrophare au loin deux
Deux voilà les DEKIS Mr CERRANO
L'parrano part sans laisser d'traces
Pas d'preuves ni d'témoins
Pour enfermer l'as des as
Maintenant à pied j'grimpe dans un taxi
J'ai encore du liquide sur moi
Pour tourner Dieu merci
J'arrive chez SOPHIA
Stoppe devant le batiment
Lève la tête un coup oeil
A sa fenêtre rapidement aperçois
Rideaux fermés toutes les pièces D'l'appart.
Allumées paumé bipe à l'interphone
Pas rassuré inquiète elle demande
Qui est ce ? j'répond c'est moi
Qui ? CERRANO bébé
La porte s'ouvre et j'pousse vers l'ascenseur
A l'intérieur pense à son timbre
Anormal de tout à l'heure
Déboule dans le couloir
De maussade humeur
Sans faire de bruit
Juste par instinct tend une oreille
Sur la porte entend d'suspect
Chuchotements mégarde ma CHURCH'S

Heurte un pot d'fleurs
De suite me met à couvert
Ils tirent sur la porte, pris d'peur
J'défile, me défile, déballe les escaliers
Quatre par quatre, plein pot
Traqué par deux bourreaux
Qui en veulent à ma peau !
En bas au milieux d'la route
Une voiture freine
En face de moi, j' braque le chauffeur
Et prend ça place, démarre en trombe
Mes chasseurs surgissent
Ouvrant le feu, dommage pour eux
Mr CERRANO est déjà à milles lieux
Qui veut la peau à CERRANO ?
Voilà une bonne question
Apres une mûre et longue réflexion
Certitude en guise de conclusion
L'explication trois personnes
Maîtrisaient mes faits et déplacements
La première LINO mort tragiquement s'midi
La deuxième SOPHIA quelque heures
Apres la suivie la troisième CALBO
J'en reviens pas il a voulu m'doubler
Ça a toujours été fifty/fifty avec lui
J'comprend qu'en fait il ne ma jamais
Accepté, il a payé pour s'offrir
Ma tête, ca se passera pas comme ça
Ca sera lui ou moi
Tu crois quoi ?
Que CERRANO se croisera les bras
Sur ce je vais lui rendre une visite
De courtoisie, côté gauche mon UZI
Le majordome face à moi entrez
Me fait-il justement Mr vous attendait
Depuis l'balcon, j'ai fixé son regard
Profond comme pour confirmer l'affront
Le dernier front pour lui ou moi
Avant CALBO, dis moi pourquoi ?
Stoique, il demeure, bouche bée
Sa veste, j'ai senti bouger
Pourtant j 'pressentais savais
Qu'il allais dégainer le bâtard !
N'a jamais changé les même réflexes
En plus aiguisés, ça c'est vite passé
Vernis noir ciré, canon scié
Propulsé à plus d'six mètres
J'ai échoué au seuil des escaliers
Aine touchée, épaule fracassée
Le laisse approché, le HASSA s'marre
Aprés deux piges, il avait oublié
Que j'étais gauché !

 
 


Facebook