Paroles officielles de la chanson «Les Orgues De Staline» : T.n.t

Compositeurs : Eric Ait Si Ahmed
Auteurs : T.n.t
Chanteurs : T.n.t
Arrangeurs : Marie-Jeanne Serrero
Éditeurs : Universal Mca Music Publishing, Desh Musique
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Les Orgues De Staline"

Maintenant que faisons nous
Joignons les mains pour une prière
Laissons de côté berdemes makarofs
Fm fusils d'assaut et bing bing

Boire la cyprin de sa mère
Afin de rincer l'oeil
De celui qui vous supprime
Ça écoeure
Mais la guerre et son lot
Sonne comme un poème macabre
Plaît à qui adhère à sa philosophie
Je replonge mon moi dans cette ignominie
Et redécouvre ces fières effigies
Démembre jusqu'au trière
Ces cris qui vous changent en pierre
Question de survie et de ces mots
" pitié fusillez moi mais pas mes héritiers
Prenez ma vie épargnez ma moitié "
Mais bien souvent la réalité dépasse la fiction
Le facteur conflit tend plutôt vers l'action
Que la réflexion un conseil oeuvre pour la paix
Et crève pour la maintenir
Car l'avenir est un château de cire

Maintenant que faisons nous
Joignons les mains pour une prière
Laissons de côté berdemes makarofs
Fm fusils d'assaut et bing bing

Dans mon ciel les balles traçantes
Ont remplacé les étoiles filantes
Un jour on m’a dit
Qu'une faction a fait éruption
Au sein d'une maison
Nez à nez face à une femme enceinte
Les deux sont passés à la baïonnette
Et ses cadets gisent là sans vie
En tenue scolaire
Mais comment exprimer ma colère
Et vers qui la diriger
Ce feu qui brûle en moi

Réclame des comptes
La machine me nargue
Et raconte son propre compte
Honte à l'homme du peuple qui tapit derrière
Lève l'index et le majeur
Un bébé brouillé ça rend rageur
Faire comme eux-mêmes
Pour un quart d'heure jamais
Jamais dire jamais mais dans l'épreuve
J'ai un sauveur
Et son nom est le seigneur

Maintenant que faisons nous
Joignons les mains pour une prière
Laissons de côté berdemes makarofs
Fm fusils d'assaut et bing bing

Et ces chiens errent
La gueule dans l'estomac
Humain réalise cette image
Teinte couleur sang cent pour cent sans trucage
Et l'âge de ce papi à qui on n'a fait ombrage
Des amis du même corps devenus ennemis
Mais quel mauvais sort FRANCIS et SAM
On grandi ensemble comble de l'ironie
L'ethnie a été plus forte
Et quand ça a pété il est rentré et a mitraillé
La loi martiale tuer ou être tué
Entendre chuchoter voilà
"t'es guéri" très peu pour moi
J'préfère de loin être une
Poule mouillée mais en vie
Qu'un meurtrier banni du paradis
Un héros mort n'arrête pas
Le compte à rebours d'une bouche
A part dans ces films gore
Ou ignore après maints et maints efforts
Fait péter les orgues de Staline
Et s'aligne au panthéon des martyrs
Te leurres pas car aussi grand est ton empire
Roi 1a finalité est le trépas.

Maintenant que faisons nous
Joignons les mains pour une prière
Laissons de côté berdemes makarofs
Fm fusils d'assaut et bing bing

 
 


Facebook