Paroles officielles de la chanson «Bon Anniversaire» : Benabar

Compositeurs : Denis Grare
Chanteurs : Benabar
Auteurs : Bruno Nicolini
Éditeurs : Ma Boutique, Universal Music Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Bon Anniversaire"

À 5 dans la cuisine, face à l'évier, face à la mer.
Week-end en Bretagne, c'est mon anniversaire.
Où sont les assiettes, où sont les couverts.
Elles sentent pas un peu bizarre les praires ?
Encore 6 bourriches d'huîtres à ouvrir.
Ce qui nous fait 72 bonnes raisons d'avoir des points de suture.
Les filles sont dans le salon car équailleur c'est masculin.
Où sont les féministes quand il s'agit de s'ouvrir les mains ?
Bon anniversaire. Petit trentenaire.

Et le temps passe d'hier en demain.
Ça me tragique, ça me cruel mais j'y peux rien.
Même les pompiers au regard si franc.
Sur un calendrier n'ont rien d'rassurant.
Voilà, c'est fait j'ai soufflé, c'est putain bougies.
J'suis pas amer, j'ai juste les nerfs, j'ai pas dormi.
Comme vous avez tous annexé les chambres d'amis !
J'ai somnolé deux heures, façon trappeur, sur le tapis.
C'est parti pour la promenade sur la plage.
Le sable dans les chaussures, ça m'gêne, ça démange.
J'ai mis 4 pulls pourtant j'ai froid, en plus il bruine.
Et j'ai mal au ventre, c'est officiel, les praires elles étaient pas clean.

Et le temps passe d'hier en demain.
Ça me tragique, ça me cruel mais j'y peux rien.
Même les pompiers au regard si franc.
Sur un calendrier n'ont rien d'rassurant.

On entame l'éternel foot tout bidon.
Avec des poteaux de but en blousons.
On va discuter le score en crachant nos poumons.
Et jurer de s'arrêter de fumer pour de bon.
J'ai besoin d'être seul, j'marche face à l'océan.
Pour faire le point, au contact des éléments.
Mais tout ce que j'en conclus, j'dois pas être un poète.
C'est qu'ça doit être très chiant d'être une mouette.

Et le temps passe d'hier en demain.
Ça me tragique, ça me cruel mais j'y peux rien.
Même les pompiers au regard si franc.
Sur un calendrier n'ont rien d'rassurant.

Il était un foie, deux reins.
Trois fois rien.
Qui prenait sa tête dans ses mains.
Minuscule terrien… Ou pas grand chose…

 
 


Facebook