Paroles officielles de la chanson «Brisé Les Chaînes» : Tenor

Compositeurs : David Tuil
Auteurs : Tenor
Chanteurs : Tenor
Éditeurs : Universal Music Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Brisé Les Chaînes"

Ils ont brisé les chaînes
Et mis le feu dans les plantations
Donné leurs vies
Pour les futures générations
Brisé les chaînes
Et mis le feu dans les plantations
Avant d'glorifier Schoelcher
Une pensée pour les Neg'marrons
J'étais en colonie mais c'n'était pas des vacances,
Coupais la canne à sucre pour adoucir la France
Si on jouait du tambour les maîtres entraient en transe
Le fouet ou le bâton en cas de désobéissance
Souffrance dans tous les sens on t'disait c'qu'il fallait q'tu penses,
Qui prier ? le Vierge Marie. qui aimer ? La mère Patrie.
Pour quoi et quoi avoir de la sympathie
Pour quoi et qui avoir de l'antipathie
Dénigrer l'comportement nègre car ce n'est qu'sauvagerie
Ainsi l'Afrique fut bannie de nos esprits
Croyance ancestrale remplacé par religion dernier cri
Un commandement divin leur avait donné le droit d'disposer d'nos vies
Qu'avions nous fait à ce Dieu pour être ainsi punis
Ecrits à l'appui, ils pensèrent faire de nous des soumis
Baptisés par la sueur par le sang nous fûmes bénis
Et si aujourd'hui ceci n'est pas encore fini
Dis toi q'je n'croque pas la mort Je n'mange pas d'leurs hosties.
Mwen cé au boug du nor, crié mwen ténor
An fré Trinité raggamuffin hard-core
Yo di la chance toupatou mal si pala épi nou
Cé la sué front npu ki ké fai nou mangé
Ca nou simin nou ké sa récolté
Autonome indépendance sa ou lé mai pa assisté
Mwen ka vini pou pren paka vini pou mandé
Mwen cé an conquérant vini cheché liberté
Mwen goumin, mwen lité chanté pou maleré
Cheché lanmou tout koté I té ké pé séré
Mai la vi ya scélérate con ka di Maryse Condé
Fré ya continué conbat pa jin kité sa tombé.
Un conseil l'temps d ouvrir les yeux et d'ouvrir les oreilles
Non rien a changé c'est toujours pareil
Les Békés prennent l'oseille et mes frères bossent sous l'soleil
Et s'ils nous donnent des drogues
C'est pour pas qu'on réveille
Le Neg'marron qui en chacun de nous sommeille, sommeille

 
 


Facebook