Paroles officielles de la chanson «La Station Mir» : Benabar

Compositeurs : Denis Grare
Chanteurs : Benabar
Auteurs : Bruno Nicolini
Éditeurs : Ma Boutique, Universal Music Publishing
Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Station Mir"

Ça fait 122 jours que je suis en l'air.
À tourner autour, tout autour de la terre
Quand je m'ennuie je m'enferme dans le cockpit
Pour m'endormir, je compte les satellites
Y'a plus d'endroit, y'a plus d'envers
C'est l'infini, les étoiles, leur poussière
À mon hublot je m'imagine à ma fenêtre
Le toit des voitures, le haut des parcmètres

Je voulais quitter la terre mais maintenant je la regrette
J'ai pas le mal du pays... J'ai le mal de la planète
La station Mir notre cabane de l'espace
Désolé de le dire, elle est bonne pour la casse
Avec Sergueï et Youri, on la bichonne
On a dit pour s'marrer, qu'on mettrait un klaxon
Station en orbite, radeau près des côtes
Dans cet océan on connaît que des îles désertes
On a foulé la lune et c'est la grande fierté
Mais pour l'univers, c' est même pas l'île de Ré

Je voulais quitter la terre mais maintenant je la regrette
J'ai pas le mal du pays... J'ai le mal de la planète

Il va pleuvoir chez nous, des nuages gorgés d'eau
Quittent l'Angleterre pour le continent
D'ici je vois en vrai la météo
Sans une femme souriante qui gigote devant
Sortez les parapluies et rappelez les gosses
Remontez vos cols, courez sous l'abribus
Est-ce que j'ai fermé chez moi le vasistas
Si c'est pas le cas, ma moquette elle y passe

Je voulais quitter la terre mais maintenant je la regrette
J'ai pas le mal du pays... J'ai le mal de la planète

Je regarde en bas de l'autre côté de l'atmosphère
C'est bizarre de se dire qu'il y a tant de frontières
Vu d'ici, vraiment y'a pas grande différence
Entre la Manchourie, le Texas, la Provence
La conquête de l'espace c'est l'avenir des humains
C'est pourquoi on ne lésine pas sur les moyens
La preuve : mon scaphandre vaut tellement de fric
Qu'avec on pourrait soigner la moitié de l'Afrique
Je voulais quitter la terre, j'avais pas tort en fait
J'ai plus le mal du pays
Et j'ai même plus le mal de la planète.

 
 


Facebook