Paroles officielles de la chanson «Hlm» : L Skadrille

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Hlm"

De la banlieue ou de Paris, toujours vif quand il s'agit de cash
Tous anti shérif, y'a des taffeurs et des apaches
Des équipes de 10, 11, rien que des bicos et des blacks
Aussi quelques gitans, asiat, indous dans le même sac
Pour ceux qui crient haut-les-mains, mais qui ont le coeur sur la main
Ceux qui veulent sortir de là pour la femme et les gamins
Aujourd'hui c'est demain, donc demain c'est aujourd'hui
HLM style, un gros danger donc un gros produit

Les jours sont souvent les mêmes, dans un hlm
Merde, petit reste plus en bas à fumer de l'herbe
Ou tu taf ou t'en tires une et tu gerbes
Chaque ruelle n'est pas faite que pour aller pisser
De taille, est la nature de l'homme, qui aime être en plan dans un h 2 l m
Habitation avec un loyer loin d'être modéré c'est frais
Car dehors on est debout et chez nous trop serrés
Mais sans 24 frères et 12 soeurs on n'a pas de toit qui coûte pas cher
Sors en douce même pour rien faire
Car si tu restes tu vas encore faire chiper la matère, énerver le pater
Qui te demande à quoi on sert
Assis comme des connards dans une banlieue quelque part
Ou dans une rue parisienne comme celle des 4 ou guel-far
Paix aux poulettes avec Extazik sur leurs débardeurs
Au gang members et ceux dont la barbe pousse en 4 heures

De la banlieue ou de Paris, toujours vif quand il s'agit de cash
Tous anti shérif, y'a des taffeurs et des apaches
Des équipes de 10, 11, rien que des bicos et des blacks
Aussi quelques gitans, asiat, indous dans le même sac
Pour ceux qui crient haut-les-mains, mais qui ont le coeur sur la main
Ceux qui veulent sortir de là pour la femme et les gamins
Aujourd'hui c'est demain, donc demain c'est aujourd'hui
HLM style, un gros danger donc un gros produit

Ça crèche au pied du lit, les anciens écoutent toujours OPP
On est toujours OP mais le petit frère dort quand même dans le canapé
On peut te kidnapper pour une barre symbolique
Pour faire du fric, j'ai besoin d'un big, d'un beat et d'un brolique
Chronique meurtrière ma rage est fait divers
Ça dégaine vite à la seconde, 200 grammes et des dizaines de litres
En négoce avec des tanges et des noiches y'a des bolides qui ont la goiche
Conduits par des mecs tous bourraches
La rage de vivre pour les gains et les requins
On est toujours au top même si notre putain de biz fait un flop
On maîtrise les vices, on glisse
Et les CP pour les grosses loc de chez Avis avec la miss
Ce qui compte c'est les chneks et les chèques
Et dans nos quartiers la croissance de l'échec est nette
Des petits étudiants qui te rentrent dedans
Avec des gros renoi à qui il manque les 2 dents de devant

De la banlieue ou de Paris, toujours vif quand il s'agit de cash
Tous anti shérif, y'a des taffeurs et des apaches
Des équipes de 10, 11, rien que des bicos et des blacks
Aussi quelques gitans, asiat, indous dans le même sac
Pour ceux qui crient haut-les-mains, mais qui ont le coeur sur la main
Ceux qui veulent sortir de là pour la femme et les gamins
Aujourd'hui c'est demain, donc demain c'est aujourd'hui
HLM style, un gros danger donc un gros produit

HLM style dans notre manière de penser, de danser
De découper et de caler ou bien de couper décaler
Des taffeurs et des brigands qui fricotent et fréquentent
Des taffeuses ou des rhenzettes à la culotte intrigante
Des dégradés aux boules à Z intermittentes
Et ceux qui laissent pousser pour camoufler leur tête piquante
Ça fait selon le tiek-son et les tunes
D'après elles, on assure un max
Et d'après nous on est tous bien sapés goss-bax
Fashion, à l'ancienne, classique, classe ou new-yorkais
Tous on s'appelle ma gueule ou ma couille, ok

J'ai déterré la hache et la colombe s'est fait graille au KFC
Et les tapins ont les lèvres gercées à force de sucer
Moi il me faut juste un foret de 13 pour percer
Un micro pour Bercy et puis la foule va crier merci
Si t'as poucave, à poil tu vas danser
Ça se paye comme un coup bas ou t'asseoir sur une bouteille de Coca
Des hommes d'affaires comme Babani Sissoko
Des escrocs mythos qui, après lynchage, finissent aux hôpitaux
Vas-y bouge si t'as rien à faire ici
T'es un peu comme un mec agin dans une putain de rave party
Mantes, les Mureaux, Trappes, Saint-Cyr, Plaisir
Fontenay, Chanteloup, écoute mon 13 coups, j'suis toujours dans le coup

De la banlieue ou de Paris, toujours vif quand il s'agit de cash
Tous anti shérif, y'a des taffeurs et des apaches
Des équipes de 10, 11, rien que des bicos et des blacks
Aussi quelques gitans, asiat, indous dans le même sac
Pour ceux qui crient haut-les-mains, mais qui ont le coeur sur la main
Ceux qui veulent sortir de là pour la femme et les gamins
Aujourd'hui c'est demain, donc demain c'est aujourd'hui
HLM style, un gros danger donc un gros produit

 
 


Facebook