Paroles officielles de la chanson «Le Duel» : Charles Trenet

Compositeurs : Johnny Hess, Charles Trenet
Auteurs : Charles Trenet
Chanteurs : Charles Trenet
Éditeurs : Raoul Breton Editions
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Le Duel"

Le duel

Monsieur Dupont est fort en gueul'
Monsieur Durand n'est pas bégueul'
Mais l'un et l'autr' possèd'nt à fond
Le bel esprit des traditions !
Monsieur Durand est avocat
Monsieur Dupont est fonctionnaire
Ils ont l'air très bien, très bourgeois :
Canne, chapeau melon, moustaches légendaires !
Mais qu'y a-t-il donc ?
Mais qu'y a-t-il donc ?
Ce soir, Monsieur Durand vocifère
Puis il insulte Monsieur Dupont
Qui lui réplique autoritaire :
Nous laverons ça dans le sang ; mon ami
Dans le sang, dans le sang, je vous dis !

Refrain

Ils partirent au petit jour
Dans un paysage d'amour…
Quelques vaches se retournèrent,
Dans le ciel, le soleil rouillé
Luisait, et les arbres mouillés
Se racontaient à leur manière
« C'est Monsieur Dupont, c'est Monsieur Durand
Qui vont vider une querelle
Et qui brandissent en tremblant
Un revolver ancien modèl' »
C'est Monsieur Dupont, c'est Monsieur Durand
Qui vont se battre, mal à l'aise
À la française !
Tous les témoins se réuniss'nt
Avec des figur's de jaunisse
Puis ils se font photographier
Par les reporters envoyés !
Un premier plan, très cinéma,
Nous montre les deux duellistes
Dès l'instant qu'ils lèvent le bras
Avec un peu de flou, pour faire plus artiste.
Mais qu'y a-t-il donc ? Mais qu'y a-t-il donc ?
On dirait que Durand s'énerve
Comme tremble son pantalon
Comme il s'agite sans réserve…
« Nous laverons ça dans le sang, mon ami,
Dans le sang, dans le sang, je vous jure,
Nous laverons ça dans le sang, mon ami,
Dans le sang, dans le sang, je vous dis ! »

Refrain

Le coup partit au petit jour
Dans un paysage d'amour…
Quelques vaches se retournèrent,
Tandis qu'un perdreau qui passait,
Tournoyant dans le ciel blessé
Par une balle meurtrière…
Car Monsieur Dupont, car Monsieur Durand
Avaient, pour vider leur querelle,
Tué dans le bleu firmament
Un perdreau et deux tourterelles
Qu'ils ont dévorés de leurs belles dents,
Au cours d'un repas, très à l'aise
À la française !

 
 


Facebook