Paroles officielles de la chanson «Quand Même !» : Bourvil

Compositeurs : Etienne Lorin
Auteurs : Bourvil
Chanteurs : Bourvil
Éditeurs : Editions Fortin
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Quand Même !"

Mademoiselle,
Vous êtes celle
Dont les yeux sont les plus beau.
Ils me ravissent,
Ils m’éblouissent,
Ils sont bleus comm’ le ciel quand il fait beau.

Parlé : Oui, mais s’il pleut ?…
S’il pleut ! ben !…

R : Ils sont bien bleus quand même,
C’est pour ça que j’les aime,
Car avec des yeux bleus,
On doit voir en bleu,
C’est sûrement beaucoup mieux.
J’voudrais avoir les mêmes
Pour "la celle" que j’aime,
Et les yeux dans les yeux
On deviendrais vieux,
On n’en verrais qu’du bleu.
Ah ! ah ! ah ! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah! ah!

Ma jolie blonde
S'appelle Edmonde,
Et sa blondeur émerveille.
C'est une blonde
Unique an monde,
Ses ch’veux sont blonds comme les blés au soleil.

Parlé : Oui, mais s’il fait nuit…
S’il fait nuit ?… ben !

R: Ils sont bien blonds quand même,
C'est pour ça que J'les aime,
Des beaux cheveux de lin
Et qui frisent un brin
Ben ! c'est ça qui fait bien.
J'voudrais avoir les mêmes
Pour "la celle" que j'aime
On se passerait un peu
La main dans les ch'veux,
II m'semble qu'on s'rait heureux.
Ah!…Ah!…Ah !…

Son cœur s'enflamme,
C'est une femme,
Tout comme un fourneau qui brûl',
C'est formidable,
C'est incroyable,
Son coeur est aussi chaud qu’la canicul'.

Parlé : Oui, mais s’il gèle ?…
S’il gèle ? Ben !

R : II est bien chaud quand même,
C'est pour ça que je l’aime,
C'est comme un p'tit volcan
Qui fuse tout l'temps.
Y doit faire chaud dedans.
J’voudrais avoir le même
Pour "la celle" que j'aime.
Avec un cœur brûlant
J'aurais très souvent
Le sentiment très grand.
Ah !....Ah!....Ah !....

 
 


Facebook