Paroles officielles de la chanson «L Hotel Borgne» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "L Hotel Borgne"

L'hôtel borgne

Parc'que j'aimais la fille du bougnat
Qu'avait d'beaux yeux d'beaux seins et les pieds plats…
J'ai tout perdu, triste fortune
J'ai pleuré d'amour,
De faubourg en faubourg
J'ai pleuré d'amour au clair de lune…
Tout seul j'log' dans un quartier perdu
Au fond d'un' petit' rue

J'habite un hôtel borgne, si borgne, si borgne,
Que je frémis lorsque le soir
Je vois son œil qui luit dans l'noir
Quand le patron me lorgne, me lorgne, me lorgne,
J'ai mal au ventre subit'ment,
Je pass' ma clef et je fous l'camp
Coupe-gorge, assassinat
Le crime rôde, rôde, rôde.
Couleur local' pour cinéma

Tard dans la nuit armé d'un grand poignard
On voit passer Bébert l'ancien bagnard…
Il cherche sa brune Andalouse
Qu'a donné son cœur
Au fils du percepteur,
Elle l'a dans la peau la jalouse…
Mais Bébert les surprend et les tue
Au fond d'un' petit' rue

J'habite un hôtel borgne, si borgne, si borgne,
Maint'nant j'ne fais plus qu'un repas
Mais j'peux cracher à trent'cinq pas
Quand le patron me lorgne, me lorgne, me lorgne,
Je lui demand' : « Comment qu'ça va »
J' pos' mon chapeau et je rest' là
Le samedi l'accordéon,
En ritournelle chante, chante,
Quand on s'aime c'est pour de bon…

 
 


Facebook