Paroles officielles de la chanson «Faya» : 3ème Oeil

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Faya"

Entends ce chant qui vient de loin, ce sont les minots de mon coin, 3ème œil Marseille

Dès la première mesure, t’as le souffle coupé
Le Troize débarque, le territoire on vient l’occuper
On fait pas d’bruit, on avance doucement
Mais l’opus est lancé, là boom c’est le boucan
Comme les MTP en déplacement
On fait vibrer toutes les salles dans nos déplacements
Et ça, ça vaut le dépassement
Ne sois pas étonné de voir le Troize donner à ses abonnés
Un style tranchant comme un tacle de Meité
Le Hip hop est mort ? non, faut pas déconner
C’est eux qui l’endorment, ne sois pas étonné
Espérance de vie qu’ils nous ont donné
2 ans
Et ça fait plus de 10 ans qu’on y baigne bien dedans
Troize, mon clan, ma bannière bleu et blanc
Troize, du gisement du troisième arrondissement
Du sud au nord, tous d’accord
De l’est à l’ouest, ils en redemandent tous encore

Haut, entends-tu ce chant qui vient de loin
13 ; ce chiffre retiens le bien
Augmente le volume et crie la la la la
Massilia Ya Faya Yaya

Dose de rap rare dans le secteur, à déguster
En twingo ou roadster
Venu de mars et ses coins sœur
Là où fierté se scande dans nos travées
Vient sentir la chaleur, allez laisse toi aller
Là où les sexy côtoient les voilées
Haine se traîne en boulet
3ème œil scrute le terrain sans pitié
2004 dans ta ville on vient représenter
Marseille sur scène, man à ne pas louper
J’ai cette lourde mission la réputation de Massilia
J’ai plus d’une flèche à mon arc donc Ichiya
Si haine t’anime ? Rouya Bichouiya
143 contamine, y’a quoi ?
Y’a d’autres scènes à mettre le feu sans se brûler
D’autres émotions, senteurs à inhaler
Bons baisers de mars, puisse Dieu vous garder
Couse, c’est le Troize, haut laisse moi aller

On débarque avec sincérité, c’qui nous caractérise
Fou le ouaï partout chamboule le biz couse
Envoie les gaz comme aux Hip Hop folies
Livre un son recherché, créé le buzz jusqu’à Barize
Pas de ceux qui leurs rimes, leurs flows déguisent
On frappe sec laisse des traces comme un traumatisme
Te coule le souffle tel une crise d’asthme
Coffre ce son, déguste perso doucement
Augmente le volume et crie la la la la
Massilia Ya Faya Yaya
Mic terro donne ça maloude
Lâche tes euros et déguste comme au stade
Y’a le feu dans ta ville et c’est nous les coupables
Voix inimitables dixit Pablo
Un son fumant sorti de coins chauds
Dédié à vos coins brûlants et au frérot el moutcho
S’il faut mouiller le maillot, tu peux compter sur nous
S’il faut mettre le feu, on peut compter sur vous
Marseille dans ta ville, tu sais que c’est le faya
Massilia, y’a quoi ? quoi ? quoi ? quoi ?

Haut, entends-tu ce chant qui vient de loin
13 ; ce chiffre retiens le bien
Augmente le volume et crie la la la la
Massilia Ya Faya Yaya

 
 


Facebook