Paroles officielles de la chanson «L'ame Perdue» : Empati

Compositeurs : Jean Sully Ledermann
Chanteurs : Empati
Auteurs : Olivier Geai
Éditeurs : Lalouline Editions
Albums :

Paroles officielles de la chanson "L'ame Perdue"

Je vois cet homme perdu dans la rue, il est seul et son regard semble vide et perdu.
Il boite bas mais ne ce plaint pas, tandis qu’on le regarde, il accélère le pas.
Des personnes rigoles en le voyant, il n’y prête pas garde, n’y voit plus rien de vexant.
Quelques années auparavant, il vivait bien avec sa femme et son gamin.
Un divorce consommé, c’est toute sa vie qu’il commença bêtement à cramer.
Son cœur mélangeant peine et haine, de son quotidien il lâcha les rennes.
Il perd son boulot, sous prétexte que ses retards ne lui permettent plus de faire le beau.
Viré comme un usurpateur, les gens parlent de lui maintenant comme d’un simple voleur.
Il ne dit rien et prend sur lui, mais finalement c’est dans sa tête qu’il en paie le prix.
Il se repose quelques jours, il ne glande rien, en perd même sa bravoure.
Les jours passent, les semaines s’entassent, tandis que les mois le brisent et le terrassent.
Personne pour lui tendre la main, il est au fond du trou, perdu comme un gamin.
Ces amis d’avant ont disparus, car sans argent, plus aucunes raisons de continuer à lui lécher le cul.
Pourtant apprécié auparavant, puis plus aucuns attraits maintenant.
Interdit de voir son gosse, la vie devient pour lui un coup de crosse.
Ca dégénère, on le fout dehors, sous prétexte qu’il ne paie plus son loyer, qu’aucunes acceptations n’a été faite par son banquier.
Je vois cet homme perdu dans la rue, il est seul et son regard semble vide et perdu.
A ceux qui écouteront ce texte, comprenez que certaines valeurs ne doivent plus nous laisser perplexes, qu’à plusieurs moment dans cette histoire, une simple main tendue aurait peut-être évité que cet homme aille à l’abattoir.
Je vois cet homme dans la rue, il est seul et son regard semble vide et perdu.

 
 


Facebook