Paroles officielles de la chanson «Bad Boys De Marseille (Version Originale)» : Iam

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Bad Boys De Marseille (Version Originale)"

BAD BOYS DE MARSEILLE (version originale)

REFRAIN

Tran-quille au bar et po-po dans le pé-tard
Tu re-co-nnais bien là le style des Bad Boys de Mar-seille
Por-che som-bre et ga-djos dans les cou-loirs
Tu re-co-nnais bien là le style des Bad Boys de Mar-seille
T'as ga-ré ta voi-ture i-ci trop tard
Tran-quille au bar et po-po dans le pé-tard
Tu re-co-nnais bien là le style des Bad Boys

1. Chaud co-mme mar-seille on vous met le feu
Le c?ur de la vi-lle s'en-flamme quand le son en-tre en jeu
Les pré-o-ccu-pa-tions des frères s'in-fil-trent dans ton wal-man
L'ar-gent la boi-sson la fu-mée et les femmes
Je na-ge-rai a-vec les femmes et un mi-cro dans u-ne pi-scine
Si j'a-vais l'o-cca-sion de par-tir loin des ver-mines
L'hé-si-ta-tion ne se fe-rait pas c'est cer-tain mes po-ches sont vides
Et j'ai faim de po-gnon et d'un bon des-tin

J'extirpe ces quelques mots, un stylo de mon paletot, sorti un jour
Du caniveau, je roule dans les casinos
Ouais je fais le zgaigue en espadrilles, mais j'assure quand même
Quoi qu'il arrive car Funky est la famille

Autant parler des mains que de la bouche chez nous n'est pas louche
Méditerranéen de souches, mes styles font mouches
Au milieu d'embrouilles ou de mauvais coups
Je crame tous les tintanos qui nous cherchent des poux
Dans la nuit un MC check check la mic
Taquiner la rime et le beat est mon véritable hobbie
Envoyez des styles pour tous les frères qui niquent la hâla
Pour la première fois le refrain commence comme ça

2. Pendant que tu fais un flop, que tu tapes un magnétoscope
Don Choa calcine les rimes comme une clope en garde à vue
Le hip-hop au top descend le long de la rue
Et se saisit du Show-Biz à son insu

Accepte le son qui touche de près mes entrailles
Au bercail ma fonction est le travail
Je me comporte en canaille, Aïe !
Les mauvais garçons se collent comme des moucherons
Au jupons frappent sans hésiter pour le pognon.

Comme les apaches guintchent ton scalp,
Ton fric est la proie, des hordes de chien des Alpes
En veulent à tes Delacroix
Mais pas moi, je suis droit, respecte les autres et crois
Au pouvoir de la rime dans la destruction des hazas

L'été, les quartiers postent dans le bus
Que demander de plus, fusse le funk ou des Vénus ?
Gus, soit-disant ma ville pue en plus
Dieu t'a t-il avec un anus au lieu des sinus ?

Simple dans ma façon de faire, mon sang rouge clair
Pourtant, j'ai la peau noir, et fière de l'avoir
Je cours à la gloire des quartiers avec mes idées
Le produit sera toujours enragé.

3. J'en ai marre de les voir flipper
Y'a pas que le mauvais côté
Le rat te le dira, la vie est faite pour s'amuser
Capte le concept des mecs qui s'en battent les couilles
Le bon délire est là, t'inquiète on se débrouille.

Mes pensées drivent coolo, coolo
Voilà quelques mots
Pour l'avenir incertains de mes potos
Qui ont quitté les cours tôt
La râge est dans mon âme pour le drame du Front national
J'allume la flamme, la flamme

Fils, comprends ce que tu peux comprendre
Un bon conseil, prétends à ce que tu veux prétendre
Réfléchis un instant avant de faire un pas tu saisiras
Pourquoi on te lèvera où que tu sois

Avant, je combattais contre des moulins à vent
Maintenant, je fais vibrer les salles et le public en rappant
Ça tire au soleil zique zique à l'oreille
Signe une carte de visite live de Marseille

La balle de ping pong d'Ali Kong tape
De Marseille à Naples, pour le rap, je capte les étapes
Et cap vers le passé qui me suit
J'en suis reconnaissant à fond
Voilà pourquoi mes potes sont souvent
Dans mes chansons.

 
 


Facebook