Paroles officielles de la chanson «Mon Île» : Baobab

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Mon Île"

Et je passe mes jours à courir dans les rues de cette ville
Au milieu des fous il n'y a pas d'issue facile
Et quand parfois il me semble que ma course est inutile
Après avoir traversé des océans hostiles
Je retourne vers mon île, mon île, mon île.
Mon seul et unique asile, mon île, mon île.
C'est un morceau de terre perdu dans l'océan
Au milieu de la tempête
Comme un refuge à l'abri du vent
Où je peux poser ma tête
Ceux qui vivent là se respectent
Un endroit loin de la pression
Là où règnent l'amour et l'affection
Je retourne vers mon île, mon île, mon île.
Mon seul et unique asile, mon île, mon île.

Et même si je pars visiter les continents
Et même si je dois m'en aller tout le temps
Et même si souvent le devoir m'appelle
Et même si ma vraie maison reste le ciel
Je retourne vers mon île, mon île, mon île.
Mon seul et unique asile, mon île, mon île.
Cette ville est un endroit paisible
Cette ville c'est les gens que j'aime
La quitter est toujours pénible
Cette ville est la graine que je sème
Et quand je reste fatigué le soir
Tu dors car il est déjà tard
Je n'ose pas te réveiller
Alors je chante dans le noir
Que tu es mon île, mon île, mon île.
Mon seul et unique asile, mon île, mon île.

 
 


Facebook