Paroles officielles de la chanson «Un Ange Comme Ca» : Karl Erik Sandberg

Chanteurs : Karl Erik Sandberg
Auteurs : Daniel Barbot, Guy Magenta
Compositeurs : Guy Magenta
Éditeurs : Beuscher Arpege
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Un Ange Comme Ca"

UN ANGE COMME ÇA
(c'est du tonnerre)

C'est du tonnerr' de posséder un ang' comm' ça
C'est du tonnerr' de pouvoir dir' qu'il est à moi
Ses yeux rieurs, son teint bronzé,
Son rir' joyeux, son grain d'beauté,
Ils sont à moi,
Ils sont ma joie,
J'en suis cinglée.
C'est pas du vent, c'est du réel, et croyez-moi,
Apollon même auprès de lui n'existe pas
Imaginez un demi-dieu
Que je suis seule à rendre heureux
C'est du tonnerr' de posséder un ang'comm' ça
S'il est modeste et n'se croit pas un beau garçon,
On n'peut pas dir'que j'lai choisi pour ses millions
Il est fauché comm'un champ d'blé à la moisson,
Mais je m'en fous, j'ai de l'amour plein la maison
Mais puisqu'il m'aime, puisque je l'aime, puisqu'il est là
Pourquoi chercher et des raisons et des pourquoi
Je suis heureus', j'ai pas d'soucis,
Je l'suis au bal tous les sam'dis
C'est du tonnerr' de posséder un ang'comm'ça

C'est du tonnerr' de posséder un ang'comm' ça
J'ai dit un ang', mais sincèr'ment c'est plus que ça
Je suis violente et ça m'désole,
Je cass'rais tout, j'perds la boussole,
Quand on l'regarde,
Quand il s'attarde,
Je deviens folle.
Mais dans ses bras je me blottis comme un bambin,
Il me sourit et dans ses yeux y'a du chagrin
J'suis un démon, lui c'est un ange,
Et c'est pour ça que tout s'arrange
C'est du tonnerr' de posséder un ang'comm' ça

VERSION MASCULINE

C'est du tonnerr' de posséder un ang'comm ça,
C'est du tonnerr' de pouvoir dir'qu'elle est à moi,
Avec ses yeux qui en dis'nt long,
Son teint doré, ses cheveux blonds,
Et sa fossette
Qui fait risette
Sur son menton.
C'est pas du vent, c'est du réel, et croyez-moi,
Vénus ell'même à côté d'ell' n'existe pas.
Imaginez un corps de fée
Avec une âm' d'enfant gâté.
C'est du tonnerr de posséder un ang' comm'ça.

1.
S'il est certain que je n'suis pas un beau garçon,
On n'peut pas dir'qu'ell' m'ait choisi pour mes millions.
Je suis fauché comme un champ d'blé à la moisson,
Mais je m'en fous, j ai de l'amour plein ma maison.
Mais puisqu'ell' m aim', puisque je l'aim',
Puisqu'elle est là,
Pourquoi chercher et des raisons et des pourquoi.
Je suis heureux, j'ai pas d'soucis,
J'l'emmène au bal tous les sam'dis,
C'est du tonnerr'de posséder un ang' comm'ça.

C'est du tonnerr' de posséder un ang'comm ça.
J'ai dit un ang', mais sincèr'ment c'est plus que ça.
Moi j'suis violent, je suis jaloux,
Et par moments je cass'rais tout.
Quand on la r'garde,
Quand ell' s'attarde,
Je deviens fou.
Et dans mes bras ell'se blottit comme un bambin,
Ell' me sourit et dans ses yeux y'a du chagrin,
J'suis un demon, ell' c'est un ange,
Et c'est pour ça que tout s'arrange.
C'est du tonnerr' de posséder un ang' comm' ça

 
 


Facebook