Paroles officielles de la chanson «Celosa» :

Compositeurs : Leo Daniderff
Auteurs : Fursy
Éditeurs : Beuscher Arpege
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Celosa"

Célosa
(Si je pouvais n'avoir plus d'yeux)

Version homme : 1. Si je pouvais n'avoir plus d'yeux
(Version femme : 1. Si je pouvais n'avoir plus d'yeux)
Ne plus voir les tiens qui m'attirent
(Ne plus voir les tiens qui m'attirent)
Je crois que cela vaudrait mieux
(Je crois que cela vaudrait mieux)
Je souffrirais moins le martyre
(Je souffrirais moins le martyre)
Ah ! tes yeux il me faut les voir
(Ah ! tes yeux il me faut les voir)
Me regarder plein de tendresse
(Me regarder plein de tendresse)
Lorsque je sais qu'avant le soir
(Lorsque je sais qu'avant le soir)
À d'autres iront leurs caresses
(Ils verront une autre maîtresse)

Si je pouvais n'avoir plus d'yeux
(Si je pouvais n'avoir plus d'yeux)
Ne plus voir tes lèvres sourire
(Ne plus voir tes lèvres sourire)
Leurs mensonges qui sont pieux
(Leurs mensonges qui sont pieux)
Me sont des supplices le pire
(Me sont des supplices le pire)
Ne plus voir où se sont posés
(Ne plus voir où se sont posés)
Les baisers des amours vénales
(Les baisers des amours vénales)
Dont tu te plais à te griser
(Dont tu te plais à te griser)
En d'écoeurantes saturnales.
(En d'écoeurantes saturnales.)

Si je pouvais n'avoir plus d'yeux
(Si je pouvais n'avoir plus d'yeux)
Autour de toi je pourrais vivre
(Autour de toi je pourrais vivre)
Sans voir quand je deviendrais vieux
(Sans voir quand tu deviendrais vieux)
Sur tes cheveux tomber le givre
(Sur tes cheveux tomber le givre)
Et je mourrais bien doucement.
(Et je m'en irais au tombeau.)

 
 


Facebook