Paroles officielles de la chanson «Fete Continue (La)» : Edith Piaf

Compositeurs : Michel Emer
Chanteurs : Edith Piaf
Auteurs : Michel Laroche
Éditeurs : Beuscher Arpege
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Fete Continue (La)"

LA FÊTE CONTINUE

REFRAIN

La fêt' bat son plein musique et manège.
Nougats, carabines, voyante, femm'nue
Du matin au soir, c'est un long cortège.
Chansons, balançoires, la fêt' continue

1.
A l'étage au d'ssous, y'a des goss's qui braillent,
Le père est malad', la mere est partie,
Il fout des taloch's à tout la marmaille,
Mais les bruits d'la rue couvrent tous leurs cris
Au d'ssus deux jeun's gens, faut voir comme ils s'aiment.
Oui mais leurs parents ne veul'nt rien savoir.
Ils ont décidé qu'ils s'aim'raient quand même
Puis qu'ils se tueraient, et c'est pour ce soir.

La fêt' bat son plein musique et manège.
Nougats, carabines, voyante, femm'nue
Du matin au soir, c'est un long cortège.
Chansons, balançoires, la fêt' continue

2.
Plus haut c'est un' veuv', plus rien n'l'intéresse
Ell' n'avait qu'un fils, c'était tout' sa vie
Il a disparu emportant la caisse
Depuis ce temps-là, ell' pleur' jour et nuit
En fac' les p'tits vieux qui sont bien aimables
Ont perdu leur fill' depuis vingt cinq ans.
Ils n'ont qu'un'marott' :
Fair' tourner les tables
Marie es-tu là... et ils sont contents.

La fêt' bat son plein musique et manège.
Nougats, carabines, voyante, femm'nue
Du matin au soir, c'est un long cortège.
Chansons, balançoires, la fêt' continue

3.
Voilà qu'au carr'four' pass' un' longu'voiture.
Un cycliste arriv' qui n'avait rien vu
Un marchand d'journaux :
C'est p't'être un'fracture.
L'ambulanc'l'e-mèn', la fêt' continue.
Et moi comm'tout l'mond', j'assiste à ces drames.
Mais je ferm' les yeux, j'pense à mon bonheur
Nous nous somm's donnés, tous deux, corps et âme.
On est trop heureux pour avoir du coeur

La fêt' bat son plein musique et manège.
Baisers, carabines, "je t'aime", femm'nue
Amour et nougats, "quittons le cortège.
Chéri, rentrons vite" la fêt' continue
Chansons, balançoires, la fêt'continue.

 
 


Facebook