Paroles officielles de la chanson «En Quatre-Vingt-Treize» :

Compositeurs : Leo Daniderff
Auteurs : Benech F.l.
Éditeurs : Beuscher Arpege
Albums :

Paroles officielles de la chanson "En Quatre-Vingt-Treize"

EN QUATRE-VINGT-TREIZE

1.
C'est Quatre-vingt-treize !
A Paris,
On tire le canon d'alarme,
Et pour délivrer le pays
Le peuple entier se rue aux armes !...
(La Marseillaise)
Mais Lison s'en moque vraiment,
Elle est toute à sa jalousie,
Car le chevalier, son amant
Avec une autre se marie !
Pourtant, bravant la mort, le chevalier proscrit
Pour lui dire : "Au revoir" est venu cette nuit
Et dans un baiser il lui dit :
"Je t'aimerai toujours Lison,
Tu vois, je suis venu quand même,
Mon coeur demeure en ta maison,
Puisque c'est toi seule que j'aime,
Pourquoi me tourmenter Lison ?
Embrassons-nous ma blondinette,
Un mariage de raison
Ne peut faire perdre la tête !"

2.
Mais on frappe à la porte... "Ouvrez !"
(basse) "La police ! Cache-toi vite !
(haut) "C'est minuit ! j'allais me coucher !
"Je m'habille et j'ouvre de suite !"
(Clochettes)
C'est en vain qu'ils ont tout fouillé...
"Excusez-nous donc ma charmante,
"Le bel oiseau s'est envolé,
"Sa promise sera contente !"

Folle de jalousie, Lison a répondu :
"Le voici ! Prenez-le car perdu pour perdu-
"Elle ne l'aura pas non plus."

"Pourquoi m'as-tu livré, Lison ?
"Je ne puis te haïr quand même,
"Tu vois malgré ta trahison,
"C'est toujours toi seule que j'aime !
"Je nargue le bourreau Samson,
"Sa besogne est à moitié faite,
"Car mon amour pour toi, Lison,
"M'a déjà fait perdre la tête !"

3.
Lison depuis déjà trois nuits,
N'a pas quitté la guillotine ;
En attendant, on chante, on rit,
On danse autour de la machine !
(La Carmagnole)
On amène le chevalier,
Lison supplie la populace :
"Grâce pour lui mon bien-aimé !
"Qu'on me guillotine à sa place !"

Il monte à l'échafaud d'un pas majestueux,
Et son regard s'en va comme un baiser d'adieu
Vers Lison, qui le suit des yeux...

Il monte lentement
Plus un cri dans la foule
Seul le tambour qui roule
Ah !
Et Lison chante maintenant...
Il va revenir...
Elle guette...
Car Lison comme son amant
Pour toujours a perdu la tête !

 
 


Facebook