Paroles officielles de la chanson «La Roulette Russe» : Oxmo Puccino The Jazzbastards

Albums :

Paroles officielles de la chanson "La Roulette Russe"

Les enfants, je vais vous raconter l’histoire du lapin qui se prenait pour un lion
Et qui après son arnaque pensait prendre l’avion

Hey chérie ce soir je rentre avec deux billets d’avions
Prépare bagages et champagne, on part pour les Caraïbes
Si Yuri préférait Kali, le poker était sa passion
Voici les points clés de ma narration
Il attendit qu’elle soit sous la douche pour aller aux toilettes
Où était dissimulée cette mallette
Descendons voir ce que le frérot propose
Un alibi tout droit sorti d’un cerveau de guimauve
Une soirée entre potes loin des entrepôts
Yuri chipote, mais bon il était trop tôt
On sait qui des deux eut la mauvaise idée de passer au Lipopette
Pour quelques verres à vider
Mais, quand on suit un plan il faut s’y tenir
Y a toujours d’un hic pour s’en souvenir

Ce type s’était pris pour un félin
Il avait assez, mais en voulait plus
Ne course pas le lapin
Aujourd’hui les chasseurs
Remplissent ton chargeur
Avant la roulette russe

Assis de dos Pat Phil mélangeait
Des cartes sur un tapis vert
Whisky plein le verre
J’ai un salaire à perdre, lança-t-il
Que les chanceux se dépêchent
L’argent, c’est volatil
Évidemment le frère voulut retenir Yuri
Mais peut-on empêcher un scorpion de mourir Yuri
Ne put résister à son vice
La première mise fut de 800 billets
Il gagna le double, au lieu tailler
La vermine remise trois fois de suite
S’emmêle les pinces dans le jeux de Pat
Coincé entre deux quintes Yuri termine
Par perdre les billets, et les clés de sa berline
Ça fait longtemps que Pat Phil attend ce moment
Autour du Yuri, le piège se ferme doucement
Le sourire de Pat nous renseigne
C’est là que la mallette entre en scène

Yuri s’était pris pour un félin
Il avait assez, mais en voulait plus
Ne course pas le lapin
Aujourd’hui les chasseurs
Remplissent ton chargeur
Avant la roulette russe

Dans la rue n’accumule les dettes auprès de personne
Ou tu perds la vie au-dessus d’une certaine somme
Et comme vous Yuri tenait à la sienne
Obligé de couper en deux le coup du siècle
Écoute Pat, retiens ce mot de passe,
Mets ce chapeau, mon frère t’accompagne, prends l’adresse
Trois hommes vous attendent à l’entrepôt, oui
Tu fais l’échange, ramène l’autre colis

À tout de suite répondit Pat
Si tu m’as eu, je ne te raterais pas! Fils…!

Deux silhouettes s’évaporent dans le brouillard
Un réverbère et son reflet sur le boulevard

Enfin s’en va le vrai félin
Qui a mérité ce qu’il avait eu
Pat le chasseur
Avait rempli le chargeur
Yuri a joué, et il s’est tiré dessus

 
 


Facebook