Paroles officielles de la chanson «Unite?» :

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Unite?"

UNITÉ

U-ni-té
Mm
Mm

Couplet

U-ni-té
Mm
Mon frère dis-leur on n'est pas L. A.
Juste em-pe-reur ce n'est pas u-ne fi-na-li-té
Pour bra-quer et frap-per tra-quer en-sui-te mo-quer les s?urs sur les trot-toirs
Un peu de res-pect doit être en-sei-gné a-fin de blâ-mer les er-reurs de tou-tes les gé-né-ra-tions pas-sées
As-sez de stu-pi-di-té per-pé-tuée
Chas-sez la cu-pi-di-té de vos i-dées
Cro-yez-en l'u-ni-té
Ex U-ni-té
Mm Mm U-ni-té
Mm Mm U-ni-té

Le rap a vu le jour il y a peu de temps
Et tel un lionceau il monte déjà les dents
On parlait soit-disant d'une nation
Non, on ne voit que division
On excite les médias par notre vision du crime
Faut-il tuer pour une page dans un magazine ?
Ou que la jalousie nous pousse à désirer
Ce qu'un autre a pu posséder
Obsédés par les faits d'apparence et du faux
Cette course avide est peuplée d'idiots
Qui mènent amis et possee, père, mère et frère
Et la communauté entière à sa porte
Alors, quoi ? La solution est là
Juste à portée de main, oui je vois amis pourquoi ?
Il faut réaliser que ceci est un essai, un cliché
Du mouvement RAP
En toute vérité, sans unité
Pour la possession d'une rue, d'un quartier
Tant de cours furent reçus, avaient été donnés
N'avez-vous rien d'autre à faire que de vous bagarrer
Voulez-vous que vos jeunes frères suivent le même tracé ?
Que vous qui refusez de comprendre, d'admettre
Qu'il nous faut à tout prix être soudés comme des arêtes
De poisson et glisser entre les mailles du filet mental
Qui a pour but de vous laisser dans cet état semi-animal
Apprenez à respecter les gens.
A penser positivement, toujours aller de l'avant
Cessez de montrer les dents, chassez votre soif de sang
Prenez-en conscience dès à présent, vous n'avez plus le temps
Car la flamme se frotte les mains, les xénophobes condamnent
Si vous prônez leurs jeux vous n'êtes que des ânes
Il y a tellement d'autres choses à faire
Que de jouer à Mabrouk qui s'en va en guerre
Jusqu'au jour où vous n'en reviendrez pas
Et personne ne vous pleurera car pour pouvoir vivre ici-bas
Il faut mériter ce droit-là
Croyez-moi vous n'avez plus le choix
Unis comme la pierre, soudés tels des molécules de fer,
Enracinés dans la terre comme un baobab millénaire
C'est là la seule façon de les faire taire
Beaucoup mieux que les actes perpétrés naguère
Il faut mieux être un sage qu'un bon militaire
Nombre d'entre eux ont fini sous terre
Et en partant n'ont laissé derrière
Qu'un nom banalement gravé sur de la pierre
Élevez-vous mentalement et physiquement
Mettez la culture et le savoir toujours en avant
Marchez vers la lumière inéxorablement
Ils succomberont inévitablement face à votre Unité.

Soyons unis, fondus dans le même raisonnement
De conscience, de raisonnements universellement
Encore plus fort suivi de milliers de consorts
Qui adorent ou acceptent le concept et les préceptes que j'abhorre
De plus en plus hardcore, au vu des préliminaires
A l'union résolu comme un militaire
Division amène régression, confusion de masse
Unification, l'évolution, organisation de chasse
Au drame de la flamme que je blâme et condamne les ânes
Xénophobes et la mob fait son job et dérobe les snobs
Attaque une fois de plus exact, en pack compact
Contacte la force de mes frères pro blacks
Trop facile pour les gens à première vue
Le fléau est perçu chez le mec de la rue
L'unité nous procure de la crédibilité
Car les cités seraient versées dans la positivité
Croire les bandes ou les hordes de flics enragés
La question est posée, je ne puis m'engager
Et la réponse est succinte
Violence est présente à l'intérieur de nos enceintes
Quand la police est la justice de la mort
Laissant mourir un enfant dans la zone des quartiers Nord
Fatal mais inévitable car la fable est déplorable
La voix du désert avance inéxorable
10 000 poings noirs et blancs dans l'atmosphère explosent
Avec la prose ou les vers sans écchimose
Ce qui perd les riches, c'est l'égoïsme
Le danger pour nous c'est le matérialisme
Paix sur mes frères et s?urs que j'aime quand même
Sans pratiquer d'exclusions sans aucun anathème
Gardons ce qui nous est dû, la puissance de la rue
Désormais ce ne sont plus les mêmes qui suent
A l'avenir vous êtes prévenus de notre unité !

 
 


Facebook