Paroles officielles de la chanson «Les Nuits Parisiennes» : Louise Attaque

Chanson originale : Les Nuits Parisiennes
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Les Nuits Parisiennes"

LES NUITS PARISIENNES

J'vis tou-jours des soi-rées pa-ri-siennes
Et j'vou-drais vivre des soi-rées belles à Sien-ne
Et vivre au vent à feu à sang
M'ou-vrir au sang tu mens
Com-men-cer par voir si l'a-mour bat son plein
Et si Lu-cien il a per-du son cha-grin
J'vou-drais t'em-me-ner au des-sus d'un vol-can
Brû-ler mes os faire trans-pi-rer mes sen-ti-ments
Et j'vis tou-jours des soi-rées pa-ri-sien-nes
Et j'vou-drais vivre des soi-rées bré-si-lien-nes
Et t'emm'-ner haut t' sa-lu-er bas chanter des chan-sons
Chan-ter tout bas notre a-mour pour les quatre sai-sons
Com-men-cer par voir si c'est pour au-jour-d'hui
Ou bien tout ça si c'est pas com-pris
J'vou-drais bé-né-fi-cier de ton ab-sen-ce
J'vou-drais sa-voir
Oh ce soir
Et j'vis tou-jours des soi-rées pa-ri-sien-nes
Et j'vou-drais vivre des soi-rées bré-si-lien-nes
Mais moi j'vis tou-jours des soi-rées pa-ri-siennes
Et j'vou-drais vivre des soi-rées belles à Sien-ne
J'vis tou-jours-des soi-rées pa-ri-siennes
J'vou-drais vivre des soi-rées belles à Sien-ne

J'vis tou-jours des soi-rées pa-ri-siennes
J'vou-drais vivre des soi-rées belles à Sien-ne

J'vis toujours des soirées parisiennes,
Et j'voudrais vivre des soirées belles à Sienne
Et vivre au vent, à feu, à cent,
M'ouvrir au sang, tu mens...
Commencer par voir si l'amour bat son plein
Et si Lucien, il perdu son chagrin,
J'voudrais t'emmener au-dessus d'un volcan
Brûler mes os faire transpirer mes sentiments

J'vis toujours des soirées parisiennes,
Et j'voudrais vivre des soirées brésiliennes,
Et t'emmener haut, t'saluer bas, chanter des chansons,
Chanter tout bas notre amour pour les quatre saisons...
Commencer par voir si c'est pour aujourd'hui
Ou bien tout ça si c'est pas compris,
J'voudrais bénéficier de ton absence,
J'voudrais savoir pour ce soir...
Et j'vis toujours des soirées parisiennes,
Et j'voudrais vivre des soirées belles à brésiliennes,
Et j'vis toujours des soirées parisiennes,
Et j'voudrais vivre des soirées belles à Sienne.

 
 


Facebook