Paroles officielles de la chanson «Art De Rue» : Fonky Family

Chanson originale : Art De Rue
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Art De Rue"

ART DE RUE

Gloire à l'art de rue
Dj, breaker, B Boy, graffeur, beat box
Jus-qu'au bout art de rue

REFRAIN

Ambiance scandale, danse de vandale,
Sent d'où vient la chaleur,
Gloire à l'art de rue
Dj, breaker, B Boy Ggraffeur, beat box
Jus-qu'au bout art de rue

REFRAIN

Le thème c'est art de rue, dédié à ceux qui pratiquent
Et ceux qui aiment ce putain d'art de rue,
Ceux qui dansent sur la piste, sur la pierre ou à la zon,
Ceux qui mixent, ceux qui parlent sur la zique
Et ceux qui taguent sur les fourgons,
C'est un mode de vie, une chose qui nous rend sérieux,
Ami, un besoin unique vécu jour et nuit,
On désire toujours faire mieux, vu que la vie n'est qu'un test,
Et que toutes les situations sont complexes
On pense l'esprit dit fait le, fonce, tant qu'on respire et qu'on est libre,
Y'a qu'à oser, vieux savourer l'existence comme on peut,
L'essentiel est de faire ce qu'on aime et comme on veut,
Morveux, le rap c'est bon quand tu fais ça par amour,
Mais pas quand y a beaucoup de fric enjeu,
On se rend compte qu'une fois coincé dans le cercle vicieux
C'est un salut aux anges et aux dangereux,
C'est un salut aux jeunes de France de la zone et de l'opéra,
Aux anciens qui ont pratiqué l'art de la danse, comme SDA,
Ceux qui taguent sur les trains, les murs crades,
Et là ou ça craint comme sur les palais et les commissariat,
Salut à ceux qui parlent sur la musique,
Ceux qui décrivent, joie, angoisse, haine et amour,
Sans méthode précise et sans être alléché par l'appas du gain,
Mais juste parce qu'il en éprouve le besoin,
On en a marre de rire, gloire à l'art de rue,
Dédié aux gens durs et à tout ceux de ta rue,
Le thème c'est l'art de rue, dédié à ceux qui pratiquent
Et ceux qui aiment ce putain d'art de rue.

REFRAIN

Scandale, vandale, art de rue bordélique,
T'as reconnu notre style on tu connais pas,
Tu sais qu'on est là. Dégonnez
Stoppe les débats, étonnez moi,
Les femmes, les gars, faites des dégâts
Déconnez pas

3ème millénaire, rien qui change B Boy,
Dédicacé ceux qui rappaient sur beat box,
Maintenant les Mc's veulent tous parier de la même chose,
Mais ils ne font pas baigner leurs textes dans la même sauce,
On explose, extorque, explose, sex, tox, escorte, vexe, porcs et fuck
Si t'aimes pas le rap, c'est quoi qui te dérange,
Tu veux peut-être nous abattre, c'est ça qui te démange ?
Des petites phrases et des phases face aux drames de la rue,
On s'emballe, tu te sens mal, si tout crame, c'est de l'abus,
Les ordures, pensent qu'on est bon qu'à prendre, vendre, des drogues durs,
Qu'ils s'approchent ressentent la morsure,
Le truc s'est forgé dans la pénombre,
L'attente était longue, goûte l'élixir, bois une gorgée et tombe.
T'as reconnu ce putain d'art de rue
Faut le suivre à la trace ou pas le perdre de vue,
Dédié à ceux qui ne donnent pas et le Zone, Djel, zon, Soune,
J'entends dire que nos zones sont synonymes d'échec,
C'est vrai que chez nous c'est plutôt ouvrier qu'architecte,
Que nous payons en liquides et rarement par chèque,
Gardons la fois dans ces périodes où tout est sec,
Même au plus bas dans la merde, on ne lâchera pas le steak,
On l'a déjà dit, mec, c'est nous contre eux dans tous les duels,
Il en reste jamais deux dans nos ruelles,
Senior ne vient pas qui veut
Notre politique on l'ignore dans nos quartiers,
C'est ce qui peut si ça va pas, on s'en remettra à Dieu,
Sa puissance exauce nos v?ux, que la gloire sont dans nos rues,
Dans cet art qui tue, ça encouragerait tous qui on crut,
Ma famille, la Fonky F, et le crew dans ce monde,
Où tout est flou, on essayera de faire notre trou,
Dans cette ambiance scandale, danse des chacals,
Destin de vandales, tous soudés par la dalle,
Dans ce qu'on entreprend faut être des morfales,
Y'a toujours une faille, gloire à l'art de rue.

REFRAIN

Vu ou ça m'a mené, j'aurai pu me passer d'aller à l'école,
Fumer de la drogue ou boire de l'alcool,
Mais comment me passer de rapper,
Sur ma vie cette musique constitue encore un des rares trucs qui m'anime,
J'ai pas confiance en l'argent, ça passe d'un compte d'une main,
D'une poche à une autre et fait même s'entretuer les nôtres,
Je ne fais pas confiance aux femmes, ça passe d'un homme à un autre,
De l'arrière d'une caisse, d'un lit à un autre,
Note que dans nos têtes c'est le vrai désordre,
Pour preuve je rappe des trucs qu'on rien à voir les uns avec les autres,
This is a man's world, je m'en rends compte quand je suis au plus mal,
Bien die, ou fucked up, je ne suis pas doué pour le vol ou pour le deal,
Je rappe pour vivre, c'est toujours mieux
Que d'avoir les flics qui me poursuivent,
Je ne fais pas ça pour les femmes, ni avoir trop de fans,
Ni pour voir ces rimes classées profanes,
Gloire à l'art de rue, si tu vivais ce qu'on voit,
Je suis prêt à parier que t'exprimerais les mêmes faits que moi,
On est pas si loin du chaos, nul n'est à l'abri d'être au plus bas,
Penses-y au cas où tu serais amené à fumer ce qu'on fume,
Boire ce qu'on boit, vivre ce qu'on voit, ou livrer ce combat,
Dehors, c'est la guerre, même si tu ne veux pas le croire,
Y'a aussi de l'amour partout même dans mon rap,
Même si tu ne peux pas le voir,
Dédié à nos rues, l'art qui s'en dégage,
Tous ceux qui expriment leur rage et tous nos apaches,
Fonky Family, l'histoire continue, jusqu'au bout dans l'art de rue

 
 


Facebook