Paroles officielles de la chanson «2010» : Bams

Albums :

Paroles officielles de la chanson "2010"

1er couplet : Oreste Colby
2010 j'ai 35 piges
J'ai cette étoile jaune dans mon dos qui squatte
Leur flippe, qu'on passe tous qu'on s'intègre.
Des nègres trop intègres
Paname tourne au vice, nos fils novices connaissent moins les délices vice de jadis
France FN le pen, aïe des temps modernes réserve le taf
Aux gars couleurs neige. Le nègre fronce les sourcils, des soucis
Sa vie est trop malsaine c'est louche
Le skip, une prime il touche à chaque nègre qu'il shoot
Faut-il qu'on reste la gueule ouverte comme des phoques quoi
Qu'on nous fuck ? faut qu' la rage soit réciproque. fuck.
Qu'on en boxe quelques uns qu'ils fassent dans leur froque
M20, mon escadron traque les fachos, maîtrise la force de X
Même l'esprit du King.
2010 style troisième reich, le stress.
En masse des bras tendus lepéniste
Ce vent dénonce les vendus crâne tondu au temps du 3 K Babylone veut nous voir pendus
Ils croient qu'on les a pas r' connus, nous prennent pour des cops, s' le disent.
Ça s'agite.
Il s'agit de soldats "cainfres" : BAMS +2 fous, militants
Armes aux poings, militaires quand Paname prendra des airs de Vietnam
Qu'on nous blâme, on l' sait, mais notre taff on l' fait
Les faits l' prouvent.

REFRAIN
2010, les sarrasins victimes du préjudice
2010 les basanés vivent les pires sévices
Les "négs babs" regrettent tous d'avoir laissé passer ces choses là
Matte, ils courent tous dans les rues comme des rats.

2ème couplet : Djiss Ni Liho
Réfugiés fugitifs dans un camp comme Fugees
Mon crew et BAMS planqués en quête d'une stratégie d' sortie
Une chaleur infernale ondule mon corps j' lève les stores
J' jette un oeil dehors, t'imagines pas le nouveau décor
J'entends hurler!
Des frères qui s' font cavaler par des skips
C'est "chant-mé" c' qui peut arriver si tu quittes le repère
Et qu'ils t' repèrent, ils t' piègent, le privilège d'être achevé
Ça y est! c'est jugé pour les basanés bads années

Comme tu vois il n'y a plus de droit pour tout les sarrasins
Tous pourchassés, ils dévergondent une avalanche de blondins
Des flics mystiques, les engins, plus de plaque c'est leur festin
Pour nous l'issue restreinte, s' glisser le moment opportun
Les pires pépins, matte "renoi", il y a trop d' "Babtou"
Code rouge, du rouge partout, y a plus un seul nègre à Chateau rouge Barbès ! plus d' Tati ! Cerruti ! son nouveau logis
Château d'eau! plus de tissages, de mèches pour toutes ces ladies night
On chiale! on accuse Bab d'avoir causé le fiasco
Mais où étions-nous ? où étaient tous ces nègros ?

REFRAIN

3ème couplet : BAMS
On expatrie, rapatrie ma mère sans que quiconque ne délibère
Elle embarque dans le charter remarque le nombre de basanés qui suit derrière 2010, une autre décennie, la chasse est ouverte et ça grouille de "jean-marie"
Lâchés, fâchés font la traite de boy-b.
D' Paris aux frontières de toutes les villes, j' suis wanted.
Seule dans ma vie face au pouvoir j'ai besoin d'aide.
S.O.S. pour tous mes frères déclassés effacés à la letttre Z
Tu vois la vie en France en Occident c'est dead.
D'un droit qu'il trouve légitime le nouveau régime nous condamne à vivre
De centimes. Le FN nous brime, c'est toujours moi qui trime
Et lui n'a qu'a sourire d'avoir si facilement
Trouvé la rime.

REFRAIN

 
 


Facebook