Paroles officielles de la chanson «J'voulais» : Sully Sefil

Chanson originale : J'voulais
Albums :

Paroles officielles de la chanson "J'voulais"

P*** décroche, p***, décroche, merde !
- Allo
- Allo ouais c'est moi
- Oh mon Dieu, t'es où ? Qu'est ce qui s'est passé ?
Qu'est-ce que t'as fait, t'es d'venu fou ?
- Ecoute-moi, écoute-moi
- Explique-moi, ils parlent de toi à la télé, on t'recherche
- Calme-toi, j'ai plus beaucoup d'temps, écoute

J'voulais faire de mal à personne, j'voulais qu'on ait plus de fric
J'voulais qu'on puisse un peu kiffer, j'voulais qu'notre vie soit fantastique
J'voulais t'couvrir de cadeaux, t'offrir c'qu'il y a d'plus beau
J'voulais t'sortir de cette rengaine de merde : métro, boulot, dodo

Seulement c'est pas avec ma musique qu'on aurait pu faire tout ça
J'avais beau bosser mes lyrics, mais j'décrochais pas d'contrats
Du coup j'ai craqué, et dans cette banque j'suis rentré armé
"Que personne ne bouge !"
C'est l'premier cri que j'ai claqué
Ensuite j'ai dit à ce type de remplir les sacs
D'éviter d'déclencher l'alarme s'il n'voulait pas que j'l'abatte
Tu sais, j'aurais fait d'mal à personne, j'voulais l'faire baliser
Prendre tout ce fric et disparaître, c'est comme ça qu'ça devait s'passer
Mais manque de bol pour moi, y avait ce putain d'keuf en civil
Ce con s'est mis à m'canarder et là c'est parti en vrille,
J'ai dû m'défendre, j'ai répliqué,
Des innocents ont été touchés
Ça tirait d'tous les côtés, ça criait, j'étais dépassé
Dans toute cette merde, j'ai pris une bastos dans l'ventre
Tant bien qu'mal, j'ai tout de même réussi à quitter la banque
Les flics ont rappliqué, c'est sans l'pognon qu'j'ai dû m'échapper
Depuis j'suis en cavale, j'sais plus quoi faire, j'sais plus où aller.

J'voulais faire de mal à personne, j'voulais qu'on ait plus de fric
J'voulais qu'on puisse un peu kiffer, j'voulais qu'notre vie soit fantastique
J'voulais t'couvrir de cadeaux, t'offrir c'qu'il y a d'plus beau
J'voulais t'sortir de cette rengaine de merde : métro, boulot, dodo
J'voulais faire de mal à personne, j'voulais qu'on ait plus de fric
J'voulais qu'on puisse un peu kiffer, j'voulais qu'notre vie soit fantastique
J'voulais qu'on vive pleinement, j'voulais qu'on kiffe vraiment
J'voulais seulement te voir sourire, t'entendre rire plus souvent

Si on m'arrête, j'en prends facile pour vingt piges
Trop tard pour faire machine arrière maintenant, qu'est-ce que tu veux qu'j'te dise !
J'suis dépassé par les événements, sans l'vouloir, j'ai tiré sur des gens
Sur mes mains j'ai du sang, dorénavant rien n'sera plus comme avant
J'suis vraiment désolé du tort que ça va t'causer
Les flics vont v’nir t'poser des tas d'questions sur moi, y vont pas t'lâcher
J'voulais ton bonheur, finalement c'est des ennuis qu'j't'apporte
J'pense pas en sortir, tu vas t'retrouver seule, faut qu'tu sois forte
De toute façon j'supporterai pas la prison, j'supporterai pas d'être enfermé
J'deviendrai fou, j'pèterai les plombs
J'te l'répète : je voulais te voir sourire, t'entendre rire, j'voulais plus t'voir trimer
J'étais prêt à tout pour te faire plaisir
Pardonne-moi de ne pas avoir été le mec idéal,
Pardonne-moi de ne pas t'avoir sortie de cette vie banale
Pardonne-moi mes erreurs, j'te l'demande du fond du cœur,
Pardonne-moi de ne pas avoir été capable de faire ton bonheur

J'voulais faire de mal à personne, j'voulais qu'on ait plus de fric
J'voulais qu'on puisse un peu kiffer, j'voulais qu'notre vie soit fantastique
J'voulais t'couvrir de cadeaux, t'offrir c'qu'il y a d'plus beau
J'voulais t'sortir de cette rengaine de merde : métro, boulot, dodo
J'voulais faire de mal à personne, j'voulais qu'on ait plus de fric
J'voulais qu'on puisse un peu kiffer, j'voulais qu'notre vie soit fantastique
J'voulais qu'on vive pleinement, j'voulais qu'on kiffe vraiment
J'voulais seulement te voir sourire, t'entendre rire plus souvent

Cette fois ça y est, j'crois qu'j't'ai tout dit ; cette fois ça y est, j'crois qu'c'est fini
J'voyais ça autrement, mais mon histoire s'arrête ici
J'voulais qu'tu comprennes à quel point j't'aime
Combien j'avais d'la peine de t'voir bosser, trimer,
Moi j'voulais qu'tu vives comme une reine
J'étais p't'être trop gourmand, pour nous j'voyais la vie en grand
J'pouvais plus perdre mon temps à bosser pour un salaire déprimant
Tu vas m'manquer, j'aurais souhaité te serrer dans mes bras une dernière fois
J'espère vraiment qu'tu m'pardonneras

- Sully ! Non !

 
 


Facebook