Paroles officielles de la chanson «Beau Chef De Musique (Le)» : Paulus

Compositeurs : Leopold Gangloff
Chanteurs : Paulus
Auteurs : Lucien Delormel, Leon Garnier
Éditeurs : Editions Fortin
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Beau Chef De Musique (Le)"

1.
Y'avait un jeun' chef de musique
Jadis aussi beau qu'un amour
Qui dirigeait l'concert classique
Tous les mardis au Luxembourg
Les dam's pour voir son œil de flamme
S'mettaient toujours au premier rang
Et r'luquaient en lisant l'programme
Son bâton de commandement
Mais un jour une princesse
Au minois polisson
Sans souci d'sa noblesse
Le r'garda d'tell' façon
Qu'flairant une aventure
L'chef d'un air triomphant
Sans arrêter la m'sure
Suivit la belle enfant
Le piston pistonnait
Le trombon' trombonnait
L'tambour faisait ra fla fla fla
Et la gross' caiss' zim la ï la
Les musiciens joyeusement
Croyant qu'c'était dans l'règlement
Suivaient leur chef et ses mouv'ments
En jouant de leur instrument.

2.
L'chef emboita la jeun' princesse
Guignant sa poitrine en relief,
Piston, flût' trombone et grosse caisse
Ne voulur'nt pas quitter leur chef,
La princesse arriva chez elle,
Un hôtel aux vitraux anciens ;
Le chef entra derrièr' la belle
Suivi de tous ses musiciens
Dans les bras d'la princesse
Le chef se régala ;
Dans ceux de la gross' caisse
La p'tit' bonn' roucoula
Avec la cuisinière
Le trombon' s'accorda ;
La soubrette peu fière
À la p'tit' flût' ceda
Le piston pistonnait
Le trombon' trombonnait
L'tambour faisait ra fla fla fla
Et la gross' caiss' zim la ï la
Les musiciens joyeusement
Croyaient qu'c'était dans l'règlement
Suivaient leur chef et ses mouv'ments
En jouant de leur instrument.

3.
Dans cet hôtel tout' la musique
Sans sortir resta quinze jours ;
Le Luxembourg mélancolique
Ne r'vit plus le chef, ses amours.
Or le ministre ayant fait faire
Dans l'hôtel une perquisition
On r'trouv' la musiqu' militaire,
Oui … mais dans quell' situation
La caisse était crevée
L'triangl' était blâfard
La clarinette enrouée,
L'tambour était pochard
La flûte était phtysique
L'trombon' baissait d'un ton
Et le chef de musique
N'avait plus son pompon
Le piston maigrissait
L' trombon' dépérissait,
Si bien que l'major leur donna
Pendant six mois du quinquina
Les musiciens c'est désolant,
Baissaient le nez en s'en allant
Ils n'observaient pas les mouv'ments
Car ils n'avaient plus d'instrument.

 
 


Facebook