Paroles officielles de la chanson «J'ai Engueule L'patron» :

Compositeurs : Emile Spencer
Auteurs : Marnois, Louis Maubon
Éditeurs : Editions Fortin
Albums :

Paroles officielles de la chanson "J'ai Engueule L'patron"

1.
C'est malheureux qu'en République
Il n'y'a plus moyen d'travailler,
Les employeurs sont des bourriques
Qui n'considèr'nt plus l'ouvrier.
Ainsi j'grattais à la Villette
Quand on vint m'dir' l'autre matin :
Y va y'avoir trois jours de fête
Vous f'rez l'pont, ça vous ira bien.

R.
J'ai commencé par engueuler l'patron
En n'y disant : vous êt's qu'un sal' cochon
Les travailleurs il faut les respecter
Je m'ai mis en grève et j'ai tout plaqué.

2.
Chez un maraîcher d'la Bastille
Pendant les fort's chaleurs de juin
L'patron m'dit tout' ma légum grille
Vous allez lui faire prendre un bain
Mettez d'l'eau sur la ciboulette,
Sur mes salad's, sur le persil,
Mon pied d'cel'ri qui baiss' la tête
Vous allez l'arroser aussi

R.
J'ai commencé par engueuler l'patron
En n'y disant : vous êt's qu'un sal' cochon
Les travailleurs il faut les respecter
Je m'ai mis en grève et j'ai tout plaqué.

3.
En faisant mon apprentissage
Dans un' charcut'rie rue Taitbout
J'essayais de fair' l'étalage
Et c'n'était pas commode du tout.
La patronn' s'écrie : c'qu'il est bête !
Posez donc votr' langu' sur vos pieds,
Vos rognons sur la p'tit' tablette
Et votre andouill' sans l' saladier.

R.
J'ai commencé par engueuler l'patron
En n'y disant : vous êt's qu'un sal' cochon
Les travailleurs il faut les respecter
Je m'ai mis en grève et j'ai tout plaqué.

4.
Pour un peintre en lettr's et virgules
J'travaillais chez un marchand d'vin
Fallait mettre en lettr's majuscules
Au "Coq d'or" sur son magasin
Faut s'dépêcher, il faut en mettre
M'dit l'contremaîtr', montez là-d'ssus
Pendant que j'vais fair' les autr's lettres
Prenez l'pinceau et fait's le Q.

R.
J'ai commencé par engueuler l'patron
En n'y disant : vous êt's qu'un sal' cochon
Les travailleurs il faut les respecter
Je m'ai mis en grève et j'ai tout plaqué.

5.
J'ai cependant beaucoup d'courage
Mais les gens sont bien mal él'vés,
Tenez, chez un marchand d'pavage
Comme garçon je suis entré
L'compagnon d'un' façon bourrue
M'dit, c'est facil', vous allez voir :
Pendant que j'vais paver la rue
Vous, vous allez fair' le trottoir.

R.
J'ai commencé par engueuler l'patron
En n'y disant : vous êt's qu'un sal' cochon
Les travailleurs il faut les respecter
Je m'ai mis en grève et j'ai tout plaqué.

6. L'régisseur en réglant la r'vue
S'écri' vous êt's joli garçon
Vous êt's chic, vous avez d'la t'nue
C'est vous qu'allez jouer Cupidon
Ce rôl' d'amour pour bien l'comprendre
Il faut l'répéter plusieurs fois
Et afin de bien vous l'apprendre
Vous ferez l'amour avec moi.

R.
J'ai commencé par engueuler l'patron
En n'y disant : vous êt's qu'un sal' cochon
Les travailleurs il faut les respecter
Je m'ai mis en grève et j'ai tout plaqué.

7.
J'étais plombier, ru' d'Constantine
Quand un' bonne arrive en criant :
V'nez, y'a un' fuit' dans ma cuisine.
Avec le singe on part viv'ment
Y m'dit, en voyant la fêlure :
Pour qu'ell' ne gueul' pas grouillons-nous,
Pendant que j'prépare la soudure
Avec votr' doigt bouchez-lui l'trou.

R.
J'ai commencé par engueuler l'patron
En n'y disant : vous êt's qu'un sal' cochon
Les travailleurs il faut les respecter
Je m'ai mis en grève et j'ai tout plaqué.

 
 


Facebook