Paroles officielles de la chanson «Poterie Des Dieux» : Pep S

Chanteurs : Pep S
Compositeurs : Florian Peppuy
Auteurs : Florian Peppuy
Éditeurs : Helice
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Poterie Des Dieux"

C’était juste pour te dire ma douce
Que le temps passe et que j’y peux rien
Si rien n’ se passe dans ce monde de chiens
Qu’ j’aimerais aller là haut, là haut
M’élancer dan cet espace sans cesse, sans laisse
Me dire que rien n’est important
Comme deux étoiles filantes se tenant la main
Comme deux étoiles filantes croisant leur chemin
Et nous, poussières portées par le vent
On s’aimera comme des enfants sans soucis
Et si les sous sont un problème
Dans l’univers y’a qu’une monnaie
Qui s’ compte en lumières, en années,

Qu’ils nous laissent un peu d’avenir
Qu’on puisse s’échapper à deux
Qu’ils nous laissent un peu écrire
Un bout d’histoire du mot heureux

Et on flirtera, on flottera,
Et on flirtera, on flottera,
Tous les deux
Ma poterie des dieux
Mon éclaircie dans la tempête
Mon oiseau dans l’incendie
Mon p’tit cœur dans mon poitrail
Mon orchidée sur le champ d’bataille
J’te prends dans les bras et on s’casse de là
J’te prends dans les bras et on s’casse de là
Oh Lord, j’aimerais tant ça
J’aimerais tant ça

Qu’ils nous laissent un peu d’avenir
Qu’on puisse s’échapper à deux
Qu’ils nous laissent un peu écrire
Un bout d’histoire du mot heureux

D’la joie coulant des fontaines
Des champs d’rêveries fleurissant de mille couleurs
Des ASSEDIC remplies d’ soldats
Cherchant un autre boulot
De la p’tite île, aux grands Etats
Et nous, figurants, comme ils nous appellent
On deviendra grand acteur, donnant au monde des ailes
Et on pourra s’en aller tous les deux,
Sur l’sourire du monde entier
Et les fossettes de potes pour nous accompagner
Les fossettes de potes pour nous accompagner

Qu’ils nous laissent un peu d’avenir
Qu’on puisse s’échapper à deux
Qu’ils nous laissent un peu écrire
Un bout d’histoire du mot heureux

Et on flirtera, on flottera,
Et on flirtera, on flottera,
Tous les deux
Ma poterie des dieux
Qu’ils nous laissent un peu d’avenir
Qu’on puisse s’échapper à deux

 
 


Facebook