Paroles officielles de la chanson «Ma Copine Du Samedi» :

Compositeurs : Louis Ferrari
Auteurs : René Rouzaud, Max Francois
Éditeurs : Beuscher Arpege
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Ma Copine Du Samedi"

MA COPINE DU SAMEDI

Bleus comme un ciel de Provence
Les yeux pleins d’innocence
Du moins en apparence
L’air de se moquer du monde
Toute blonde
Sans chichis,
Un petit rire en embuscade
Qui jaillit en cascade
À la moindre toquade
Ce n’était qu’une gamine
Ma copine du samedi soir
Nous allions dans les chansons,
À Robinson
Où nous dansions
Mon dieu que c’était bon
Et su mes yeux lui plaisaient bien
Moi c’est certain
J’avais le béguin
Des siens…
Mais … quand il fallait que j’ose
Frôler ses lèvres roses,
Je restais là tout chose
Car je n’étais rien pour elle
Rien pour elle
Qu’un copain

Mais quand le printemps commence
Et qu’il fait beau le samedi
On abandonne la danse
Pour la ballade à Marly
Les cœurs vibrent sans comprendre
Et les mots se font plus tendres
Jusqu’au soir où, sans témoin
D’un même élan, on se prend la main…

Bleus comme un ciel de Provence
Les yeux pleins d’innocence
Du moins en apparence
L’air de se moquer du monde
Toute blonde
Sans chichis,
Un petit rire en embuscade
Qui jaillit en cascade
À la moindre toquade
Elle devenait plus câline
Ma copine du samedi soir
Puis sans rien dire, un soir d’été
On a dansé
Sans y penser
Rien que pour s’embrasser
Et l’on s’est bien juré depuis
Que le samedi
C’était fini…
Fini…
Car… se voir un jour à peine
Quand on sait que l’on s’aime
C’est un trop grand problème !
On a trouvé ça se devine,
La combine
On se marie…
Pour s’aimer à perdre haleine
Tous les jours de la semaine
Et toute la vie

 
 


Facebook