Paroles officielles de la chanson «Chouette (La)» :

Compositeurs : Raiter, Izoird
Auteurs : E Gitral
Éditeurs : Editions Fortin
Albums :

Paroles officielles de la chanson "Chouette (La)"

1. On l'a trouvé dans un' poubell' sur le trottoir,
Bien env'loppé dans un mouchoir ;
Un' brav' chiffonnièr' qu'avait plus d'cœur que d'pognon
Lui fit cadeau d'un vieux bib'ron,
Puis sans aucun' formalité vous l'adopta
Un d'plus ou d'moins, ça n'se compt' pas.
Il s'fit tout seul le meilleur d'son éducation
Dans les fossés des fortifications
Bien qu'il n'ait pas d'état civil,
N'empêch' qu'il a fait son persil

R. On n'connaît qu' lui dans l'quartier d'la Vilette
C'est son royaum' il est là comm' chez lui ;
Tous les copains l'ont surnommé "La Chouette"
Parc' qu'il pionc' le jour et ne sort que la nuit
Quand il paraît, traînant ses espadrilles,
Les ch'veux cirés et la moustache en croc,
Un désir luit dans les yeux d'tout's les filles
Qu'il tois' dédaigneux, en crachant son mégot.

2. À vrai dire il n'a pas d'métier bien défini
Son nom n'est pas dans l'Tout Paris
On dit qu'il est sur une fiche anthropométrique
Mais lui ça l'flatte il trouv' ça chic
Parmi tout's cell's dont il a tourné l'ciboulot
La plus piquée c'est la Margot
Dès qu'un' copin' l'allum' d'un r'gard trop polisson
Comme une tigresse ell' lui saut' sur l'chignon
Lui s'tire-bouchonne et pas bileux
Rammass' tout's les épingl's à ch'veux

R. On n'connaît qu' lui dans l' quartier d'la Vilette
C'est son royaum' il est là comm' chez lui ;
Tous les copains l'ont surnommé "La Chouette"
Parc' qu'il pionc' le jour et ne sort que la nuit
S'maine ou dimanche il n'port' que des casquettes
Disant qu'le m'lon donne l'air d'un parvenu ;
Il a d'l'honneur et pay' toujours ses dettes
Mais il n'paye jamais l'impôt sur le r'venu.

3.
Ne croyez pas qu'il soit dépourvu d'sentiments
Car il ador' sa vieill' maman
La pauvr' chiffonnièr' qui l'a r'cueilli sur l'pavé
Quand il n'était qu'un nouveau né
Elle avait comm' vrai fils un gouap' qui la frappait,
L'autr' jour La Chouett' l'prit sur le fait
Voyant tout rouge il bondit sur le galvaudeux
L'prit à la gorge entre ses doigts nerveux ;
Les yeux hagards tout frémissant
Il lui dit en le terrassant

R.
Tu sais qui j'suis, tout l'mond' m'appell' La Chouette
Je n'peux pas dir' que j'sois un homm' de bien
Mais après tout si j'suis pas très honnête
Toi qui frapp's ta mère, tu n'es qu'un propre à rien
Bien vite à g'noux, d'mand' lui pardon, ou j'serre…
Non, tu n'veux pas … c'est dit ?
Tant pis pour toi…
J'crois qu't'as ton compt'… qu'on cherche le commissaire,
J'ai vengé la vieill'…
J'ai ma conscience pour moi.

 
 


Facebook