Paroles officielles de la chanson «Gavroche» : Makhno Vista

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Gavroche"

J’ai parfois l’impression
D’être un interrupteur
Qui perd comme ça
Le fil conducteur.
Si j’étais un vélo
J’en perdrais les pédales.
Mais dis toi que j’insiste
Je peux très bien péter les plombs.

J’ai la mauvaise impression
D’être au bout de la bobine.
Je suis pas très bien huilé
Un peu déconnecté.
Si j’étais au parfum
Volte-face, je virevolte
A l’emprise du courant
Je saurai où me re-volter

Gavroche…

Une sévère intuition
Qui s’enrhume aux commentaires
Je lui tricote un savoir faire
Un gilet sur mesure.
Si j’attrape la crève
Les étendards sont combustibles
Et leur brasier communicatif.
Je saurai à qui m’adresser.

Un brouillard impétueux s’inaugure
La matière grise applaudit.
Qu’on m’écorche les neurones
Que je m’agrippe au pavé.
Et que l’orage soit incorrect.
Je ne serai pas l’éponge.

Les rochers ont sombré
L’écume se dissipe
La saveur d’une épave
Qui s’éclabousse de quelques résidus salins.

 
 


Facebook