Paroles officielles de la chanson «De L'autre Cote De La Mere» : Baloji

Albums :

Paroles officielles de la chanson "De L'autre Cote De La Mere"

De l'autre côté de la mère Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Loin de
Mes certitudes, loin de la terre ferme Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller
Où j'arrive De l'autre côté de la mère J'ai perdu pied en touchant le fond du problème
Avant de prendre le large Je voulais saluer ton courage, te rendre hommage 8 gamins à charge, ç'a de quoi plomber
Comme condamnée au congé de maternité T'as repris tes études, là où je les ai abandonnées Preuve qu'à 30 ans, la vie
Peut recommencer Que tu n'es pas que la remplaçante de ta soeur Car comme elle, tu es unique, comme elle, tu es
Exemplaire Mais il compare les femmes à des demeures, toi, tu es une résidence secondaire, ma mère une garçonnière
Derrière le mot « coutume » tout se justifie Il a pris ton innocence avec ton nom de jeune fille Mais ton dévouement
S'appelle du don de soi Donc sans remettre ici en cause ta foi Ce Seigneur que tu implores, en fait il est en toi Le seul
Qui entend tes prières, le seul en qui tu crois
Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Loin de mes certitudes, loin de la
Terre ferme Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller Où j'arrive… De l'autre
Côté de la mère… J'ai perdu pied en touchant le fond du problème… De l'autre côté de la mère De l'autre côté de la
Rive De l'autre côté de la mère Tout part à la dérive Quand la vie nous prive de repères
J'imagine la mère tellement paisible Qu'elle se confond avec le bleu du ciel J'imagine la mère imprévisible Sous forte
Dépression comme le ciel Moi le fils au pair déboussolé Sans aucun repère sur la terre mère Je connais des tas d'autres
Cas isolés Qui ont voulu donner chair à leurs chimères
Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Loin de mes certitudes, loin de la
Terre ferme Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller Où j'arrive… De l'autre
Côté de la mère… J'ai perdu pied en touchant le fond du problème… De l'autre côté de la mère
Le courage de partir me manque alors j'ai jeté l'encre Comme si j'avais quelque chose à me convaincre Depuis que
Cette lettre a fait apparition A renforcé mes sentiments pour ma mère d'adoption Moi le gosse qui volait dans son sac à
Main Falsifiait sa signature dans ses bulletins À mentir pour un rien, patience volatile Elle m'a donné des valeurs
Indélébiles Quand en tant que noir, on doit bosser 3 fois plus Que notre avenir est dans la Bible ou dans les syllabus
Qu'on ne sera jamais égaux, même à compétences égales Que si la liberté a un prix, c'est celui du minerval Vu d'ici,
L'Europe est un port de plaisance Où les porcs se dépensent le coeur à la place de la panse Mais c'est franchement
Caricatural Comme les conseils des assistants sociaux Sur les familles monoparentales Celui qui reste, tient les 2 rôles
Primordiaux Comme dos à dos
Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Loin de mes certitudes, loin de la
Terre ferme Où j'arrive… De l'autre côté de la mère Mais la peur me traverse à l'idée d'y aller Où j'arrive… De l'autre
Côté de la mère… J'ai perdu pied en touchant le fond du problème… De l'autre côté de la mère De l'autre côté de la
Rive De l'autre côté de la mère Tout part à la dérive Quand la vie nous prive de repères

 
 


Facebook