Paroles officielles de la chanson «Faut De Tout Pour Faire Un Monde» : Sniper

Albums :

Paroles officielles de la chanson "Faut De Tout Pour Faire Un Monde"

Y a cette pervenche qui s'fait insulter par l'proprio du véhicule
Qu'elle vient tout juste d'aligner fâché ce dernier la bouscule
Y a c'mec qui vend sa merde aux gosses en mal de rêves
Et c'gars qui rentre fonçdé chez lui à l'heure ou ses renpas se lèvent
Y a cette mère de famille qui s'inquiète pour son fils
Et dès qu'il sort le soir a peur des contraintes de la police
Y a cette adolescent qui sort de boîte et qui tient même plus debout
Trop d'alcool dans l'sang, il prend le volant et trouve la mort au bout
Y a cet homme qui hait les Nègres, les Bicos même les Juifs
On appelle ça un fils de pute il n'y a pas d'autre adjectif
Y a ces riches bourgeois qui se vouvoient entre frères et soeurs
Se croient supérieurs car nous n'avons pas les mêmes valeurs
Y a cette raclie qui présente son petit ami a ses renpas
Il s'avère que c'est un rabza, et à leurs yeux ça ne passe pas
Y a ce jeune qui rêve de flingue, de tune de truc de dingue
Qui ferait n'importe quoi pour ne pas passer pour une baltringue
Y a ce lascar irresponsable et inconscient
Qui a quelque chose à prouver aux gens et qui purge dix ans
Y a ce connard qui veut me la faire à l'envers
Je le vois venir à des kilomètres,
Il ne sait pas qu'il s'avère qu'au bout du compte
C'est moi qui vais lui mettre
Y a cette femme qui pleure à genoux devant la tombe de son fils
Elle n'a que les yeux pour pleurer et sa haine envers la police
Et ce tocard sûrement pas endormi, pas réveillé
Qui gagne cinquante millions au loto
Et qui va même pas les chercher
Et cette vieille peau qui tapine, et ne ramène pas de iencli,
Elle ne met pas l'barreaux, même aux plus pervers des papis
Regarde ce S.D.F que le système a exclu
Ça fait six ans qu'il dort dehors
Sa seule famille à lui c'est la rue
Y a ce personnage qui demande des fonds pour la recherche
Qui détourne le capital, et en fait bon usage
Et y a ce Kamikaze qui s'apprête à faire un attentat suicide
Dans un bus, prise d' otages, bonbonne de gaz, big homicide
Et y a ce jeune de cité qui aimerait tant changer d air
Quitter les tours de béton pour une villa près de la mer
Ouais y a ce chauffeur de bus constamment angoissé et stressé
Qui bosse en banlieue chaude, et qui a peur de se faire agresser
Y a cette femme qui apprend sa stérilitée
Elle qui projetait de faire des enfants
Pour l'adoption, elle peut opter
Mais sera jamais une vraie maman
Y a cette gamine qui perd sa virginité prématurément
Et qui devient rapidement une fille
Qu'on embobine facilement
Et tous ces huissiers de justice qui déboulent chez toi
T'as pas de maille eux ils s'en foutent
Ils emportent tout c'que t'as
Ouais y a cette meuf qui joue la tasse en boîte
Et que t'as kiffé donc t'es parti à la chasse
Tu l'as bluffée et tu l'as niquée par la suite elle t'harcèle
Mais quand tu lui dit que t'es déjà casé
Cette grosse pute te fait béton
Quand elle t'accuse de l'avoir violé
Y a cette pouilleuse qui se prend pour une bombe atomique
Alors qu'en fait, c'est une crasseuse pleine de mimiques et de timiniks
Et y a ce tebé qui fourre une tasse
Sans savoir qu'elle a le dasse, pas mettre de poteca

C'est yes, mais jouer au con c'est aç
Et ce pauvre type qui se dit homme et matcho
Sans fierté, marié à une actrice de film porno
Et y a ce gros crevard qui ne veut rien lâcher
C'est tout pour sa poire, prétencieux et avare
Le genre de mec qui fout le cafard
Et c'mec qui arrondit ses fin de mois en vendant du shit
Et cette femme qui se dit saine, hors qu'elle suce des bites
Y a ce gamin abusé physiquement par son professeur
Blotti dans la peur, devant ces parents qui se doutent de rien
Y a des tipeux qui ont grandi trop vite, là où j'habite
Ils ont tous fumé du schit ou font du business illicite
Et y a cet homme qui frappe sa femme quand il a trop bu
Et ce gosse qui fugue de chez lui
Croyant que ses parents ne l'aiment plus
Et y a ce prêtre de l'église catholique
Impliqué dans un réseau d'pédophilie
Frappant l'Asie et l'Afrique
Et y a ce rappeur qui bluffe les auditeurs
Et se fait passer pour ce qu'il n est pas
À c'qui paraît t'es un killer
T'es qu'un Mc fils à papa
Et cette meuf perturbée psychologiquement
Personne ne le sait, mais son père l'a violée
Quand elle avait neuf ans
Et ce chômeur fini désespéré poussé à bout
Devenu braqueur d'un soir,
Et qui tente le tout pour le tout
Y a ce faible d'ésprit qui s'est fait endoctriner
Deuspee c'est devenu un neuski
Un bouffon frustré repenti
Y a ce jeune milliardaire qui mène une vie de château
Et cette famille dans la misère qui survit dans le ghetto
Y a des meufs graves qui tisent et qui bédavent
Nymphomanes qui s'font nétour
Par plus de vingt mecs dans les caves
Et cette conseillère d'éducation
Qui m'a niqué ma scolarité
J'avais des capacités que j'ai soi-disant pas exploité
Et il y a ces hommes qui n'aiment plus faire la fête
Qui veulent que leur vie s'arrête
Qui finissent avec une balle dans la tête
Y a ce politicien candidat à la présidence
Qui fait de belles promesses aux peuples
Et qui se tire en vacances
Y a ce condé qui bédave de la keuskon
Détourné sur la conso des jeunes qu'il vient d'interpeller
Et y a ce mec qui garde la foi malgré cette vie de chien
Celui qui en chie dans sa vie
Mais qui te dira tout va bien
Et ce tueur en série qui compte sept morts à son actif
Qui agit en banlieue parisienne
Et qui est toujours fugitif
Et si tu te demandes pourquoi on te raconte tant de choses immondes
C'est qu'apparemment faut de tout pour faire un monde
Car y a des mecs comme moi
Ou des mecs comme lui
Y a même des mecs comme toi
Ça donne le monde où l'on vit

 
 


Facebook